Biométhane et petits sites de production électrique : les raccordements réseau pris en charge jusqu’à 40%

Print Friendly, PDF & Email

C’est une mesure très concrète que vient de prendre le ministère de la Transition écologique et solidaire : réduire de 40% le coût de raccordement au réseau pour les petites et moyennes installations de production d’électricité renouvelable. Il en sera de même pour les producteurs de biométhane injecté, sans limite de taille. Un coup de pouce annoncé aujourd’hui par Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, qui a chiffré son coût autour de 30 millions d’euros par an, dont plus de la moitié pour les petits méthaniseurs agricoles.

40% pour la plupart des réseaux de distribution de gaz

« Jusqu’ici, les coûts de raccordement des installations de production de biogaz au réseau de gaz étaient entièrement à la charge des producteurs, ce qui pouvait rendre impossible des projets de production de biogaz en zone rurale lorsque la ressource méthanisable était trop loin du réseau de gaz », diagnostique le ministère dans un communiqué. La réduction de 40%, soit le taux maximum prévu par la loi est prévue pour la plupart des réseaux de distribution de gaz. « Le maintien d’un paiement par le producteur de 60% du coût permet de maintenir une incitation à optimiser la localisation, lorsque c’est possible », précise le ministère.

Un gisement plus important

La mini-raffinerie de Waga Energy à Duchy (Crédit : J-P Pié)

« C’est un très bon signal pour les infrastructures d’énergies renouvelables, salue Mathieu Lefebvre, co-fondateur de la start-up Waga Energy, spécialisée dans la valorisation du biométhane des décharges. Cela va ...

accroître le nombre de sites de production potentiels, qui sont préexistants et par définition ne peuvent être rapprochés des réseaux ». Le coût des raccordements peut s’étager entre 100 000€ et 1 M€ par projet, pour cette entreprise. Sur le site de Coved à Duchy (Yonne), le raccordement de 2 km au réseau a coûté 150 000 euros à Waga Energy. Mathieu Lefebvre rappelle que l’investissement du producteur dans les réseaux profite en fait à la collectivité, car la nouvelle infrastructure peut ensuite être utilisée par d’autres producteurs et consommateurs.

Pour ce qui concerne les producteurs d’électricité, une prise en charge est aussi promise par le ministère, «  jusqu’à 40% en fonction de la taille des projets notamment (…) La réduction du prix du raccordement s’applique à tous les petits et moyens producteurs d’énergie renouvelables. » Il reste à connaître les puissances concernées.