Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Jeudi 13 juillet 

La SNCF a émis un green bond d’un montant de 750 millions d’euros et d’une durée inédite de 30 ans. Cette troisième émission porte à 2,65 milliards d’euros le montant total levé depuis octobre dernier par la SNCF sous forme d’obligations vertes pour rénover son réseau, en incluant celle d’un milliard d’euros sur 17 ans, en mars dernier. Elle devient ainsi l’un des 15 premiers émetteurs au monde d’obligations vertes.

Schneider Electric a inauguré Technopole à Grenoble, un bâtiment smart grid ready qui réunira 900 collaborateurs de la division Energy Products & Equipments (EPE) et les  activités Open innovation, Développement durable et Global labs. Une maquette numérique et une maquette énergétique permettent de reproduire le comportement énergétique de cet édifice 100 % BIM (Building Information Modeling), à des fins d’exploitation, mais aussi de recherche.

L’investisseur suisse Susi Partners et son compatriote South Pole, société d’investissement et de conseil en développement durable, lancent un fonds infrastructure doté de 250 M€, exclusivement dédié à l’investissement dans des projets d’énergies renouvelables et/ou d’efficacité énergétique en Asie du Sud-Est.

Suez et Bouygues Construction signent un protocole d’accord mondial, d’une durée initiale de 3 ans, portant sur la conception et le développement de solutions pour les villes durables et intelligentes.

Mercredi 12 juillet

Valorem s’est associé au CEA Tech pour développer des algorithmes de pilotage des centrales éoliennes. La première application de ces travaux sera réalisée dès 2018 avec le parc de Sainte Rose en Guadeloupe (8×2 MW). Equipé d’une capacité de stockage d’environ 6 MWh, il sera capable de respecter un plan de production annoncé la veille au gestionnaire de réseau et d’apporter un soutien à la régulation du réseau. L’éolien insulaire bénéficie d’un tarif d’achat ad hoc de 235 €/MWh, issu de l’arrêté tarifaire du 8 mars 2013.

Eolfi, développeur de la ferme pilote d’éoliennes flottantes qui sera installée entre Groix et Belle-Ile, a inauguré ses locaux à Lorient. Le site accueillera les équipes chargées de développer et suivre les projets de l’entreprise sur l’ensemble de la façade atlantique. Car au-delà de la ferme pilote, il y aura ensuite, dans le cadre d’une future planification nationale, des parcs commerciaux sur lesquels Eolfi et ses partenaires comptent se positionner.

Après avoir interrompu les développements d’Alstom dans l’hydrolien et l’éolien terrestre, le groupe américain General Electric envisage à présent la suppression de 345 emplois sur 800 au sein de sa filiale General Electric Hydro à Grenoble. En cause, des « difficultés majeures » et « une structure de coût excessivement élevée » selon le groupe. Lors du rachat des activités énergie d’Alstom, fin 2015, GE s’était engagé à créer 1 000 emplois nets d’ici fin 2018.

C’est une première : un arrêt du Conseil d’Etat condamne l’Etat pour dépassements répétés des normes européennes d’émissions de particules fines et de dioxyde d’azote suite à une requête déposée par l’ONG Les Amis de la Terre. Depuis 2009, la France est dans le collimateur de Bruxelles pour non-respect de la directive européenne de 2008 sur la qualité de l’air. Le Conseil d’Etat lui demande de prendre des mesures rapidement et de les transmettre à la Commission européenne dans un « délai de neuf mois » qui « expire le 31 mars 2018 ».

Mardi 11 juillet

Le jeune fournisseur d’énergie altenatif ekWateur obtient à son tour l’agrément pour la gestion des contrats d’achat d’électricité renouvelable, autrefois réservé à EDF OA. L’entreprise est autorisée à conclure un nombre maximal de 100 contrats d’achat pour une puissance installée correspondante maximale de 0,9 MW. Enercoop et Hydronext ont également obtenu cette autorisation.

Dans le cadre du programme de CEE « précarité énergétique », la société Economie d’énergie lance CLEO : un programme déployé auprès de 130 000 ménages locataires de logements sociaux en situation de précarité énergétique. L’objectif est de leur permettre de réduire leur consommation d’énergie en les encourageant à adopter des comportements éco-responsables via un site web et une application mobile, soutenus par un plan d’animations.

De son côté, GEO PLC, qui a lancé le programme Mesampoulesgratuites.fr, accuse des retards de livraison importants. « Nous étions en rupture de stock dans nos entrepôts suite à un blocage des produits à la douane. Mais nous venons de recevoir tous nos produits et toutes les commandes en retard pourront être livrées avant le 20 juillet », a expliqué Arthur Bernagaud, son porte-parole, à l’association 60 millions de consommateurs.

La jeune société Evertree, à l’origine d’une colle à bois bio-sourcée, annonce l’ouverture, à Venette (Oise), de son premier centre d’innovation comprenant trois unités principales : un laboratoire de Protéochimie (chimie de la protéine) ; une halle applicative ; une halle de développement de procédés et de pilotage de la fabrication des produits. Evertree est née l’année dernière de l’association entre le groupe Avril et la start-up israélienne Biopolymer Technologies, avec le renfort du fonds d’investissement « SPI – Sociétés de Projets Industriels ».

Le groupe Cnim a été choisi par Masdar et Bee’ah pour la conception, la construction et l’exploitation du premier centre de valorisation énergétique des déchets des Emirats Arabes Unis, à Sharjah. Le centre incinérera dans un premier temps plus de 300 000 tonnes de déchets ménagers par an pour une capacité d’environ 30 MWe.

Lundi 10 juillet

« Le 12 décembre prochain, deux ans après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, je réunirai un nouveau sommet afin de prendre de nouvelles actions pour le climat, notamment sur le plan financier », a déclaré Emmanuel Macron à Hambourg lors de sa conférence de presse de clôture du sommet du G20.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif de Marseille (Bouches-du-Rhône) qui avait annulé l’autorisation d’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne début juin. Détenue par Uniper, cette ancienne centrale à charbon de 150 MW devra brûler annuellement 855 000 tonnes de bois, ce qui signifie à la fois des coupes importantes dans les forêts avoisinantes, mais aussi l’importation d’essences en provenance du Brésil. Un contre-sens écologique.

Innergex, l’exploitant canadien d’énergies renouvelables, signe une nouvelle opération en France avec BayWa r.e. pour l’achat de deux projets éoliens d’une puissance installée totale de 43 MW. Avec cette acquisition, Innergex détiendra alors 15 parcs éoliens en France pour une puissance totale installée de 317 MW.

En Chine, l’un des plus importants opérateurs d’énergie propre, China Merchants New Energy Group a construit une ferme solaire de 1 000 m² (50 MW) en forme de panda dans la ville de Datong, dans la province du Shanxi.

La société allemande Mobisol a racheté le britannique Lumeter. Les deux entreprises sont spécialisées dans les services « pay as you go » appliquées au solaire hors réseau. A elles deux, elles revendiquent une base de clients de 500 000 personnes en Afrique.