Regards croisés sur la fin des tarifs réglementés de vente de gaz

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : domaine public

Depuis hier, le doute n’est plus permis : c’est le début de la fin des historiques tarifs réglementés de vente (TRV) de gaz et d’électricité. « On a des injonctions, déclare mardi Nicolas Hulot devant des sénateurs, on peut faire en sorte que ça soit lissé dans le temps, mais nous avons déjà repoussé l’échéance et il en va du gaz comme de l’électricité, à un moment ou à un autre, il faudra s’y plier ». Mercredi, le Conseil d’Etat en rajoute une couche et décide que les TRV de gaz sont illégaux au regard du droit européen. Les juges statuaient suite à un recours de l’Anode (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie) et laissent ainsi présager une décision similaire ultérieure concernant les TRV électricité. Pour rappel, la question ne concerne plus que la vente aux particuliers (ou professionnels assimilés à des particuliers) puisque les TRV gaz et électricité n’existent plus pour les professionnels depuis 2015.

Repère : « Fin des tarifs réglementés de l’électricité : une opportunité pour les renouvelables » – Octobre 2015

Le calendrier demeure inconnu (il pourrait traîner en longueur sous la pression d’Engie). Quels que soient les délais, cette suppression réjouit les uns, inquiète les autres. GreenUnivers croise 3 points de vue : un fournisseur alternatif de gaz, une association de protection des consommateurs et un courtier en énergie.

  • Julien Teddé, cofondateur d’Opéra Energie, courtier en électricité et gaz pour les entreprises. 

« C’est ...