Nouvelle présidente chez France Hydro Electricité

Print Friendly, PDF & Email
Christine Etchegoyhen (Crédit : France Hydro Electricité)

Christine Etchegoyhen est nommée présidente de France Hydro Electricité, le syndicat national de la petite hydroélectricité. Elle succède à Anne Penalba, en poste depuis onze ans dans cette organisation qui regroupe 600 centrales (moins de 12 MW) et 150 entreprises – turbiniers, bureaux d’études ou encore fournisseurs de matériel électrique et mécanique.

Christine Etchegoyhen est titulaire d’un DUT en Mesures physiques de l’université de Bordeaux, d’une maîtrise en génie industriel de l’université de Strasbourg et d’un diplôme d’ingénieur en maintenance industrielle de Polytech Nancy.

Empreinte familiale 

Cette ingénieure de formation est une enfant de l’or bleu. Sa famille produit de l’hydroélectricité depuis « plus de 125 ans », souligne en effet un communiqué. En 1996, elle intègre la société familiale Forces Motrices de Gurmençon, dont elle est actuellement la gérante. Dans ce cadre, elle a la charge de 6 petites centrales hydroélectriques au fil de l’eau dans les Pyrénées-Atlantiques et en Haute-Vienne.

Parmi ses faits d’armes, une opération pilote menée de 2011 à 2015 sur deux rivières des Pyrénées, le gave d’Oloron et le Saison. Elle s’est investie pour améliorer la continuité écologique sur 78 km de cours d’eau entre 10 centrales hydroélectriques et une pisciculture.

« Pour que la petite hydroélectricité perdure »

« Notre profession a été capable de passer les grandes mutations du XXe siècle, rappelle la nouvelle présidente dans un communiqué. Je m’attacherai à défendre au mieux ses intérêts pour que la petite hydroélectricité perdure et se développe en respectant son caractère patrimonial, en améliorant son savoir-faire et en renforçant les liens entre les différents acteurs. »

Pour rester informé, abonnez-vous à nos newsletters :

[wysija_form id= »3″]