141 M€ investis par les fonds dans les cleantech au 1er semestre 2017 [Baromètre Afic]

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Les fonds d’investissement ont soutenu 34 sociétés françaises des cleantech lors du premier semestre 2017, pour un montant total de 141 M€ sur 31 opérations (trois montants sont confidentiels), selon le Baromètre des levées de fonds de la Commission Transition Energie Environnement (ex Club Cleantech) de l’Afic réalisé avec les données de GreenUnivers et en partenariat avec EY (*).

Baisse de régime

Ce semestre marque un recul de 25% en montant investi et de 27% en nombre de levées de fonds par rapport à la même période de 2016. Mais il faut nuancer cette moins bonne performance car l’ensemble de l’année 2016 avait établi un record pour le baromètre avec un total de 629 M€ investis dans 85 sociétés. Par ailleurs, les élections présidentielle et législative ont aussi pu entraîner un certain attentisme de la part des investisseurs.

Efficacité énergétique en tête

Du côté des secteurs, l’efficacité énergétique arrive en tête avec 10 opérations bouclées pour 77 M€, devant les transports et les énergies renouvelables (voir graphique ci-dessous). Ces dernières ont donc peu attiré les fonds de private equity, deux explications à cela : d’une part, ce baromètre n’intègre pas les 100 M€ levés par Eren dans le cadre de la seconde tranche d’un tour initié en 2015 car cette somme est essentiellement destinée à financer des infrastructures; d’autre part, la nature du financement des énergies renouvelables change, avec un rôle de plus en plus fort pris les fonds d’infrastructures, qui ne font pas partie du périmètre du baromètre. « Cette évolution s’explique par la maturité croissante du secteur des énergies renouvelables dont les revenus sont devenus plus prévisibles et dont le couple risque-rendement est plus en phase avec le business model des acteurs de l’infrastructure que des fonds de private equity« , observe l’Afic.

L’AgTech, nouveau secteur prometteur

Petite innovation de ce baromètre ce semestre, la création du secteur de l’AgTech, secteur émergent des technologies et services innovants pour les filières agricoles et agroalimentaires qui a enregistré 4 opérations (BioSCO, NextProtein, Algaia et Véritable) pour un montant total de 4 M€ apportés par les fonds.

En termes de maturité, le capital innovation est toujours la locomotive avec 15 opérations recensées pour plus de 101 millions d’euros, hors premiers tours de table.

Enfin, les trois plus grosses opérations du semestre ont été bouclées par ActilityM2i Life Sciences et SeaBubbles.

  • Consultez ci-dessous le Baromètre Cleantech de la Commission Transition Energie Environnement de l’Afic du 1er semestre 2017 (ou ici en PDF)


Retrouvez les précédentes éditions du Baromètre :

 

(1) : Méthodologie du Baromètre de la Commission Transition Energie Environnement de l’Association française des investisseurs en capital (Afic) : les opérations consolidées concernent des entreprises françaises des cleantech. Les données sont retraitées pour ne conserver que les montants investis par les fonds, en retranchant les apports d’entreprises ou de particuliers. Les investissements dans les infrastructures ne sont pas concernés.