Très bon début d’année pour les EnR tricolores

Print Friendly, PDF & Email

Les chantiers du précédent gouvernement pour libérer les énergies renouvelables portent leurs fruits au premier trimestre 2017, comme en témoignent les publications du Commissariat général au développement durable (CGDD).

L’éolien franchit la barre des 12 GW

La puissance installée du parc éolien français atteint 12,1 GW au 31 mars 2017. « La puissance raccordée au cours de cette période, estimée à 330 MW, est la plus forte jamais observée lors d’un premier trimestre », note le tableau de bord éolien du CGDD. Cette forte dynamique est confortée par la croissance des projets en cours d’instruction, dont la puissance s’élève à 11,2 GW.

La production d’électricité éolienne s’élève à environ 6,9 TWh au premier trimestre 2017 et représente près de 4,8 % de la consommation électrique française.

RepèreL’armée, dernier bâton dans les pales de l’éolien tricolore – Mai 2017

 

Le solaire prêt à redécoller

Le plan de relance du solaire orchestré par l’ancienne ministre de l’Énergie Ségolène Royal se traduit déjà dans la file d’attente : la puissance dont la convention de raccordement a été signée augmente fortement au cours du premier trimestre 2017 (+ 53%) pour atteindre 944 MW. En revanche, la puissance raccordée est faible, 78 MW, contre 183 sur la même période en 2016. Au 31 mars 2017, le parc solaire photovoltaïque atteint 7,2 GW. La production photovoltaïque s’élève à 1,4 TWh au premier trimestre 2017 et couvre 1% de la consommation électrique française.

Repère : Raccordements PV : 2016 à oublier, vive 2017 ! – Janvier 2017

 

Le biométhane en forte progression

32 installations de biométhane sont opérationnelles à fin mars 2017, représentant une capacité de production de 497 GWh/an, en progression de 21% par rapport à la fin de l’année 2016. La production a augmenté de 86 GWh au premier trimestre 2017, soit une hausse de 20% par rapport au quatrième trimestre 2016. La capacité des 252 projets en file d’attente atteint presque 5 600 GWh/an au 31 mars 2017, en hausse de 10% sur un trimestre. Trois régions – Grand Est, Hauts-de-France et Île-de-France – concentrent la moitié des capacités installées au 31 mars 2017.

La méthanisation progresse également

Fin mars 2017, 506 installations produisent de l’électricité à partir de biogaz (l’ATEE en annonce 530) correspondant à une puissance totale installée de 399 MW. Au cours du premier trimestre 2017, 10 MW ont été raccordés, soit 2,5 fois plus qu’au premier trimestre 2016.

La puissance des projets en file d’attente atteint 87 MW au 31 mars 2017.

Repère : La méthanisation se professionnalise et le prouve – Juin 2017