Solaire thermique : Clipsol jette l’éponge, après une énorme perte en 2016

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Clipsol)

Fin de l’aventure pour le concepteur et fabricant de chauffe-eaux solaires français basé à Aix-les-Bains (Savoie). Ce pionnier, créé en 1979 et racheté en 2008 par GDF-Suez, aujourd’hui Engie, avait été recapitalisé à plusieurs reprises. Mais il a subi un déficit majeur de 36,1 M€ en 2016 (-7 M,1 M€ en 2015), pour un chiffre d’affaires de 5 M€ (6 M€ en 2015).

Engie a décidé de jeter l’éponge,...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.