Réseaux de froid : gros investissement d’Engie au Moyen-Orient, premier marché mondial

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
(Crédit : Tabreed)

Engie investit 700 M€ pour prendre une participation de 40% dans Tabreed, un opérateur de réseaux de froid basé aux Emirats Arabes Unis. La société reste détenue à 42% par Mubadala Investment Company, un investisseur d’Abu Dhabi. Tabreed gère 40 réseaux de froid et distribue l’équivalent de plus d’1 million de tonnes de froid produites par ses 71 centrales électriques. La société est implantée dans plusieurs pays du Golfe, notamment à Abu Dhabi, Dubaï et en Arabie Saoudite.

Tout premiers projets hors d’Europe

Parmi ses développements, elle interviendra dans le projet Jebal Omar, un méga-programme immobilier de 3 Mds$ à La Mecque (Arabie Saoudite). « Via ce partenariat avec Mubadala, Tabreed deviendra l’une des principales plateformes de développement d’Engie pour les réseaux de froid dans la région », annonce le communiqué du groupe. Depuis cette structure, Engie compte aussi explorer de nouveaux marchés comme l’Inde, l’Égypte et la Turquie.

Mais le groupe français affiche des ambitions encore plus larges et veut s’installer en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, via d’autres plateformes à créer ou racheter. Une réalisation vient ainsi d’être inaugurée en Malaisie et un projet est en cours aux Etats-Unis, pour le système énergétique de l’université de l’Etat de l’Ohio. Ce qui signifie se projeter loin de ses bases actuelles. Car pour l’instant Engie est ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.