Eren Re pied au plancher

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Eren Group)

La machine à développer tourne manifestement à fort régime chez Eren Re. La branche EnR du groupe fondé par Pâris Mouratoglou et David Corchia vient d’appeler la seconde tranche de la levée de 200 M€ annoncée en octobre 2015. Les fonds sont apportés par le consortium conduit par Bpifrance et constitué de Next World, Tikehau Capital et FFP, la société d’investissement de la famille Peugeot.

650 MW en service 

Comme l’expliquait David Corchia à l’époque, cet argent permet de lancer plusieurs centaines de millions d’euros de projets, entre 350 et 400 M€ pour chaque tranche. « Nous avons développé près de 650 MW en exploitation ou en construction (c’est la capacité brute, la capacité nette étant de 500 MW, NDLR). Notre pipeline est composé de plus de 1 500 MW de projets. Nous sommes dorénavant déployés sur 5 continents et à un stade de développement actif dans plus de 30 pays », indique David Corchia, directeur général, dans le communiqué de l’opération.

Lancé dès les débuts en 2012 dans une campagne mondiale de développement de projets, Eren Re vise 2 GW installés dès 2020, répartis entre l’Amérique Latine, l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Le réalisé sera-t-il en ligne avec les annonces ? ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.