Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 2 juin

Engie Axima lance un appel à projets pour des solutions PV innovantes ainsi que pour des solutions d’optimisation pour le triptyque production/stockage/(auto)consommation. Date limite de dépôt des dossiers : 4 juillet 2017.

Après le rachat de la Green Investment Bank, Macquarie fait une autre acquisition plus modeste : il reprend la filiale japonaise du groupe RES, qui développe des projets de parcs éoliens terrestres dans l’archipel. Elle sera rebaptisée Acacia Renewables.

Un consortium allemand mené par la société PSE AG a annoncé vouloir construire une usine de modules solaires totalement intégrée d’une capacité de 1 GW en Egypte. Une étude de faisabilité va être lancée et si tout va bien, le site de production pourrait voir le jour d’ici deux à trois ans.

Jeudi 1er juin

Huit mois après le lancement de son offre commerciale, le fournisseur d’énergie collaboratif ekWateur vient de franchir le cap des 10 000 compteurs clients.Son objectif est de réunir  100 000 foyers d’ici juin 2018.

L’énergéticien danois Dong Energy démantèle actuellement le parc éolien en mer de Vindeby, en service depuis 26 ans, dans les eaux au nord de Lolland (Danemark). D’après nos confrères de Energies de la mer, un accord avec Aalborg Environnement Recyclage prévoit que les pales d’éoliennes seront converties en matériau d’absorption acoustique dans les murs anti-bruit.

Mercredi 31 mai

En Australie, Air Liquide a inauguré une usine de récupération de CO2 en partenariat avec l’énergéticien local AGL Energy. Chaque année 50 000 tonnes de CO2 émis par la centrale thermique d’AGL Energy seront récupérées, concentrées, purifiées et liquéfiées par Air Liquide pour être réutilisées dans l’industrie agroalimentaire à la préservation des aliments frais.

Engie (via sa filiale Storengy) et son partenaire islandais Reykjavik Geothermal ont obtenu de la part du ministère de l’Energie mexicain (SEMER), trois nouvelles licences d’exploration géothermique pour des zones situées au centre du Pays.

L’entreprise associative Solagro estime, dans une nouvelle mise à jour de son scénario Afterres 2050, que la France pourrait compter 10 000 méthaniseurs en 2050 (soit environ 130 TWh), contre environ 250 aujourd’hui. Ce scénario repose, entre autres, sur une valorisation majoritairement directe du biométhane par injection dans le réseau.

Mardi 30 mai

SunPower fournira 64 MW de panneaux PV dans le cadre de la première période de l’appel d’offres pluriannuel pour les installations solaires sur bâtiments, soit 57% de la puissance requise pour les 361 projets solaires sélectionnés. En mars, le fabricant de modules avait déjà annoncé avoir remporté 130 MW de commandes à la suite des résultats de CRE4.

Cap Vert Energie vient d’acquérir Equimeth, l’un des premiers projets d’injection de biométhane issu de la méthanisation de fumier équin, prévue en région francilienne. Ce projet fédère de nombreux partenaires dont la communauté de communes de Moret Seine et Loing et la réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais. Il valorisera entre 25 et 30.000 tonnes de matière organique par an.

Lundi 29 mai 

La ville de Nevers inaugure aujourd’hui son premier e-Tree, un arbre photovoltaïque destiné à la recharge des téléphones et des vélos électriques, installé par JC Decaux. Fabriqué par l’israélien Sologic, l’appareil avait été présenté lors de la Cop 21 en 2015. Il est en service en Israël et aux Etats-Unis, notamment.

Quadran compte mettre en service 20 MW chaque mois cette année, en éolien, solaire et hydraulique. La société a ouvert 7 parcs éoliens, 7 centrales solaires et une hydraulique depuis janvier, pour 82 MW. Elle vient par ailleurs de boucler un placement privé vert de 46 M€ (un Euro PP Green Loan) pour sécuriser 134 MW de projets.

Le développeur asiatique Equis a conclu un accord EPC (Engineering Procurement & Construction) avec Bouygues Energies & Services pour la construction d’une ferme solaire de 13,7 MW à Noheji au Japon, en association avec Toho. Equis affiche 40 projets d’une capacité de 0,9 GW ainsi qu’un projet de 1,3 GW dans le pays. Basée à Singapour, la société a financé 3,7 GW d’actifs renouvelables en Asie.