Engie reprend les activités européennes de Sungevity

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Sungevity)

En nouant un partenariat commercial avec Sungevity en août 2016, Engie Electrabel, filiale belge du groupe français, n’avait sans doute pas prévu ce scénario là : l’installateur américain de toitures photovoltaïques a fait faillite en mars dernier et l’énergéticien vient du coup de racheter ses activités européennes.

Une offre commune

L’ensemble[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’] des 90 collaborateurs de Sungevity International rejoint donc Engie, qui précise dans un communiqué que sa nouvelle société « continuera à opérer de manière autonome dans une dynamique entrepreneuriale ». Sungevity International est active aux Pays-Bas, son berceau européen, en Belgique, en Allemagne et au Royaume Uni. Le montant de la transaction n’est pas dévoilé.

A l’été 2016, Engie Electrabel et Sungevity ont lancé une offre solaire « sans souci » sur le marché résidentiel belge. Elle comprend une évaluation préalable du potentiel de production d’un site établie grâce au logiciel de Sungevity, l’installation et l’entretien des panneaux sur le toit des bâtiments. Plusieurs centaines d’installations ont été réalisées en moins de neuf mois en Belgique mais aussi aux Pays-Bas, selon le groupe. C’est sans doute pour ne pas s’arrêter en si bon chemin qu’Engie a préféré reprendre son partenaire. [/restrict-content]