ABB veut progresser dans le smart, avec l’appui de Microsoft

Print Friendly, PDF & Email

Fabricant d’équipements électriques, ABB franchit une étape dans le smart, en s’associant avec Microsoft afin de gérer les données collectées. A l’occasion d’une rencontre, le 17 mai dernier, dans son centre de R&D de Bergame, dans le nord de l’Italie, le groupe helvético-suédois a présenté sa solution pour un système de commande d’alimentation stratégique baptisée ABB Ability, opérant avec le cloud de Microsoft. Une solution, ...

fruit d’une collaboration annoncée en octobre dernier, qui permet à la fois de gérer des micro-réseaux, des fonctionnalités existantes dans les usines, mais aussi des réseaux de distribution. Cet accord avec Microsoft marque aussi l’implication d’ABB sur le smart grid, sujet pour lequel le groupe doit faire face à la rude concurrence de Schneider Electric et de Siemens, notamment en France. Et sur lequel il avait quelque peu pris du retard sur ses rivaux.

Des équipements connectés

Comme le souligne Bazmi Husain, directeur technologie d’ABB, « depuis 40 ans, le groupe est un leader « caché’ » de la numérisation, puisque, d’ores et déjà, quelque 70 millions d’équipements ABB sont connectés, 70 000 systèmes sont installés (qu’il s’agisse d’automation ou de solutions dans les entreprises) et environ 6 000 solutions de services ou plateformes collaboratives existent. » Avec ABB Ability, l’ensemble des clients dotés de matériel ABB pourra avoir accès aux données sur une plateforme cloud, utilisant la technologie de l’internet des objets (IoT) et facilitant les prises de décisions et permettant de réaliser de réelles économies.

Ainsi, les clients du groupe de Zurich pourront avoir accès aux solutions Azure de Microsoft, connecter leurs équipements entre eux et en extraire les données. Cette offre, qui comporte près de 180 solutions, permet de mettre en place un réseau électrique totalement smart, même avec des équipements anciens, d’automatiser la chaîne de valeur électrique, mais s’appliquent également aux moteurs industriels reposant sur des capteurs et des logiciels ad hoc.

Une baisse de 30% des coûts opérationnels annoncée 

Par un suivi en temps réel, 24h/24, 7jours/7, un contrôle permanent des équipements et une optimisation, ABB Ability affirme pouvoir parvenir à une réduction atteignant jusqu’à 30% des coûts opérationnels. La solution via le cloud facilite également la maintenance des équipements, en analysant les données au fur et à mesure du fonctionnement. Enfin, les prises décision au niveau des investissements peuvent être rapides.

ABB en a profité également pour présenter sa nouvelle technologie destinée aux micro-réseaux, notamment fondés sur des panneaux solaires avec stockage, MGS-100. Un système évolutif plug and play qui peut être relié à plusieurs sources pour alimenter des sites isolés, et doté d’une fonction grid-ready qui permet de raccorder, à terme, le micro-réseau au système global.

Bonomi mise sur l’efficacité énergétique

PME familiale comptant 350 employés spécialisée dans la fabrication de vannes, Bonomi a misé, en 2011, pour sa nouvelle usine de Brescia, dans le nord de l’Italie, sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. L’installation compte 4 872 panneaux photovoltaïques qui délivrent 1 MW crête fournissant l’ensemble des besoins d’éclairage du site. Par ailleurs, 10 groupes géothermiques de 10 kW apportent chauffage et rafraîchissement des bâtiments. Enfin, l’usine récupère l’ensemble de la chaleur produite par les fours – destinés au forgeage des pièces, dont les températures montent jusqu’à 750°C – et équipements émetteurs d’énergie. Une sobriété énergétique qui s’accompagne d’un ensemble de dispositifs d’éclairage et de ventilation variables. La solution ABB Ability, implantée récemment, « a permis de collecter l’ensemble des données de fonctionnement de l’usine, qu’il s’agisse de l’électricité, de la chaleur, de la ventilation, en production ou en consommation, pour au final optimiser la consommation énergétique globale du site », signale Renato Brochetta, responsable production de l’usine.