Présidentielle : pas de consensus sur les EnR citoyennes

Print Friendly, PDF & Email

11 associations engagées dans la protection de l’environnement, de l’énergie et de l’économie sociale et solidaire (ESS) se sont rassemblées pour interpeller les grands partis représentés à l’élection présidentielle sur l’importance des énergies renouvelables citoyennes. Lors d’un débat organisé ce mercredi matin à Paris, les représentants LR, PS/EELV, EM et PG ont, dans l’ensemble, accepté de souscrire à l’objectif proposé d’atteindre 15% d’EnR citoyennes en France d’ici à 2030. Mais le débat a révélé un consensus très relatif sur la nécessité même de faire la transition énergétique.

Repère : Transition énergétique : quelles divergences entre les candidats à l’Elysée ? – mars 2017

Six grands axes pour stimuler les projets citoyens

Les projets d’énergies renouvelables détenus, pour tout ou partie, par les citoyens restent extrêmement minoritaires en France, alors qu’ils représentent quasiment 50% de la puissance installée en Allemagne. Pour accélérer la cadence, les 11 associations* ont soumis 6 grandes propositions aux candidats à la présidentielle. Ils demandent notamment de ...