Bolloré se recharge à Lille

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Bluelib)

A Lille, le groupe Bolloré a signé une convention avec la métropole visant à déployer 167 bornes de recharge sur le territoire d’ici à fin 2019. Fabriquées par IER, sa filiale à 100%, ces bornes de 7 kW pourront charger deux véhicules simultanément. Elles seront exploitées par sa filiale Bluelib (affiliée à Blue Solutions). Pour l’heure, Bolloré ne précise ni les tarifs, ni le plan d’implantation de ce futur réseau.

Tout juste sait-on que les premières bornes seront déployées dès cette année et que ce projet lillois s’inscrit dans le cadre de son programme 16K, déclaré de « dimension nationale » en 2015. Dans ce cadre, Bolloré ...

bénéficie d’une gratuité de la redevance d’occupation du domaine public contre la prise en charge de l’installation et de l’exploitation des 16 000 bornes, dont l’investissement est estimé à 150 M€. Le déploiement, censé s’achever en 2019, est fortement retardé, même si Bolloré peut déjà s’appuyer sur un réseau de 7 000 bornes en Ile-de-France, à Bordeaux et à Lyon où il a déployé des services d’autopartage.

Entendu par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale en début d’année, Didier Marginèdes, vice-président de Blue Solutions, a indiqué à ce sujet : « Ce sont des investissements très lourds avec une difficulté pour les rentabiliser et c’est pourquoi nous sommes en retard. On n’abandonne pas cette idée mais il faut aussi penser le réseau en fonction de l’autonomie nouvelle des véhicules électriques ».

Repère : Infrastructures de charge : le maillage public en question – Février 2017

Malmené en Bourse et par la concurrence (en particulier sur le créneau des batteries) Blue Solutions pourrait être intégralement rachetée par sa maison-mère d’ici 2019. Après la publication de résultats financiers dégradés, le groupe a en effet proposé en mars de racheter à bon prix les 11% de sa filiale cotés en Bourse depuis 2013.