Rumeurs en cascade autour d’Innogy, filiale EnR de RWE

Print Friendly, PDF & Email

 

Le cours de Bourse de la société allemande Innogy – de même que celui de sa maison-mère, RWE – a grimpé ce mardi à la faveur de rumeurs concernant la cession éventuelle de parts de l’entreprise, née en 2015 de la scission des activités renouvelables de RWE. A l’inverse, le cours de Bourse d’Engie, acheteur présumé, a été quelque peu malmené.

Engie acheteur ? La Bourse inquiète

Plusieurs rumeurs ont agité les places financières ce mardi. Point de départ de ces spéculations, la publication hier, d’un article de Bloomberg indiquant qu’Engie étudierait la possibilité de faire une offre sur l’entreprise Innogy, détenue à 76,8% par sa maison-mère RWE depuis son introduction en Bourse en octobre 2016. « Une source proche du dossier » précise dans l’article qu’aucune décision n’a encore été prise et que ces délibérations préliminaires pourraient aussi bien n’accoucher d’aucune offre. Engie a refusé de commenter l’information, ce qui n’a pas empêcher son cours de Bourse de décrocher, perdant 1,76% à l’ouverture (passant de 12,50 à 12,28€), avant de se redresser en fin de journée à 12,46€.

De son côté, le président du ...