Home Energies renouvelables Eolien offshore Eolien offshore : Iberdrola lauréat en Caroline du Nord

Eolien offshore : Iberdrola lauréat en Caroline du Nord

0
Eolien offshore : Iberdrola lauréat en Caroline du Nord
Print Friendly, PDF & Email
La zone de Kitty Hawk, remportée par Avangrid

Le Département américain de l’Intérieur a annoncé le 16 mars qu’Iberdrola, à travers sa filiale américaine Avangrid, avait remporté l’appel d’offres éolien offshore pour la concession d’une zone de 500 km2 dans les eaux fédérales de Caroline du Nord grâce à une offre de plus de 9 M$.

Avangrid était notamment en concurrence avec Wind Future, Statoil Wind US et WPD Offshore Alpha [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]mais l’entreprise a été la seule à passer la barre symbolique de 9 M$ lui permettant d’obtenir les droits de concession. La décision, encore provisoire, doit être confirmée après une série de vérifications techniques du dossier vainqueur.

1 486 MW potentiels

Selon le National Renewable Energy Laboratory, le potentiel de production moyen de Kitty Hawk, le nom de la zone, s’élève à 3 MW/km2, soit une capacité totale potentielle de 1 486 MW. L’envergure du parc restera néanmoins à la discrétion du développeur Avangrid, qui va réaliser une série de tests pour dimensionner le parc de manière optimale. La filiale américaine d’Iberdrola aura 4 ans et demi pour soumettre au Bureau of Ocean Energy Management (BOEM), dépendant du Département américain de l’Intérieur, son plan de construction et d’exploitation du parc situé à 44 kilomètres des côtes. Interrogé par la rédaction de GreenUnivers, Iberdrola a confirmé ces informations et préciser qu’il chercherait à signer un Power purchase agreement (PPA) ou vendrait l’électricité produite sur le marché.

Pour rappel, Avangrid annonce 6,3 GW de capacités installées aux Etats-Unis, principalement éoliennes, ce qui en fait le deuxième groupe d’énergies renouvelables du pays après le leader NextEra.

58 M$ pour l’Etat fédéral

Cet appel d’offres organisé par le BOEM était le septième dédié à l’éolien en mer aux Etats-Unis. L’Etat fédéral a ainsi obtenu en cumulé 58 M$ pour concéder l’usage de ces zones marines à des fins privées. La précédente concession, délivrée en décembre dernier dans l’Etat de New-York, a battu tous les records. Le lauréat, le norvégien Statoil, a obtenu les droits d’exploitation après 33 tours de table et une offre de près de 42,5 M$, pour une zone d’une capacité potentielle de 700 MW. Les Etats-Unis ne compte à l’heure actuelle qu’un parc éolien offshore opérationnel depuis décembre dernier : le parc pilote de Block Island (30 MW, Haliade 6 MW d’Alstom) situé au large de la Nouvelle-Angleterre et développé par Deepwater Wind. [/restrict-content]

Our website uses cookies and thereby collects information about your visit to improve our website (by analyzing), show you Social Media content and relevant advertisements. Please see our page for furher details or agree by clicking the 'Accept' button.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.