A Dubaï, EDF EN s’allie à Masdar pour développer 800 MW de solaire

Print Friendly, PDF & Email
Dubaï, aux Emirats arabes Unis. En 2014, ce pays de plus de 9 millions d’habitants affiche une consommation électrique moyenne par tête de 11,24 MWh, selon l’Agence internationale de l’énergie. Illustration : Dubaï, Flickr/Cliff Hellis

A Dubaï, aux Emirats arabes unis, EDF EN rejoint le consortium mené par le groupe d’Abu Dhabi Masdar. Ce consortium doit construire 800 MW d’ici 2020 autour de Dubaï, dans le cadre du projet Mohammed bin Rashid Al Maktoum (voir encadré). EDF EN va développer et construire ces 800 MW et co-contrôle le projet.

La tranche se découpe en 3 phases : 200 MW, en début de construction pour une livraison en avril 2018, 300 MW pour avril 2019 et 300 MW pour avril 2020. L’accord officialisant l’entrée d’EDF EN dans le consortium a été signé aujourd’hui par Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, et Mohamed Jameel Al Ramahi, PDG de Masdar.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres lancé en septembre 2015 par l’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï (Dewa), remporté en juin 2016 par ce consortium qui comprend aussi les groupes espagnols FRV (Fotowatio Renewable Ventures) et Gransolar Group. Le prix fixé est particulièrement bas : 0,0299 $ (0,0276€) le kilowatthe...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.