CRE : le franc-parler de Jean-François Carenco

Print Friendly, PDF & Email
Jean-François Carenco (DR)

L’audition par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale de Jean-François Carenco, proposé par l’Elysée pour prendre la présidence de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a donné lieu à des échanges intéressants avec les députés présents.

Jean-Luc Laurent (MRC, Val-de-Marne) lui reproche carrément de rejoindre la CRE : « mais qu’allez-vous donc faire à la CRE ? C’est l’œil de Bruxelles et même son bras armé … ». Le député regrette que l’Etat perde ainsi un grand serviteur. L’ancien préfet d’Ile-de-France lui répond alors… qu’il se pose en effet la question ! « La CRE a ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.