Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 6 janvier 2017

L’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) lance un observatoire des enjeux géopolitiques liés aux changements climatiques, pour le compte du ministère de la Défense.

C’est officiel : le fabricant espagnol d’éoliennes Gamesa (repris par Siemens) a racheté jeudi 5 janvier les parts d’Areva dans leur joint-venture Adwen. Ce faisant, c’est l’intégralité des activités dans l’éolien offshore du groupe français qui change de main. La cession fait suite à un accord signé en juin 2016.

Jeudi 5 janvier 2017

Le français Spie, spécialisé dans l’ingénierie électrique, se lance dans les services aux infrastructures énergétiques : fin décembre, il a racheté le leader allemand SAG. Cette opération de 850 millions d’euros – la plus importante du groupe depuis sa création il y a plus d’un siècle – a provoqué une hausse du titre en bourse de près de 10%.

Le deuxième fonds infra dédié aux EnR de l’assureur allemand Allianz vient d’acquérir un portefeuille de fermes éoliennes (142 MW) situées outre-Rhin. Le vendeur est son compatriote PNE Wind AG, qui conserve 20% des parts et sera chargé des opérations commerciales et techniques.

Le Conseil d’État a stoppé le projet de parc de 6 éoliennes sur les communes de Widehem et Frencq (Pas-de-Calais) porté par le développeur EnR tricolore Innovent. Dans leur décision rendue mi-décembre, les juges ont voulu éviter la « saturation visuelle du paysage » susceptible de « banaliser, appauvrir et dénaturer les paysages de la Côte d’Opale ».

Mercredi 4 janvier 2017

Quand auront lieu les appels d’offres pour les parcs éoliens de plus de six machines cette année ? A priori, deux rounds sont prévus cette année, selon le communiqué du ministère de l’Environnement du 12 décembre. Une compétition pourrait être programmée dès mars prochain, selon une première indication faite par la DGEC aux représentants des filières d’énergies renouvelables.

Les producteurs éoliens britanniques ont battu des records de production à Noël, selon les chiffres fournis par le National Grid. Sur une période d’une demi-heure le 25 décembre, le vent a généré 41% de la production d’électricité du Royaume-Uni, battant le précédent record de 34% du 2 janvier 2016. Sur la semaine (19 au 25/12), l’énergie éolienne a généré 20% de la production totale, un plus haut historique qui succède aux 19 % atteints dans le semaine du 21 décembre 2015.

Le turbinier allemand Nordex fait son entrée sur le marché argentin : suite au premier appel d’offres EnR organisé dans le pays, il a signé des contrats pour équiper deux parcs éoliens représentant 148 MW de capacité installée cumulée.

Mardi 3 janvier 2017

Par arrêté ministériel paru au Journal Officiel, la société allemande d’agrégation Next Kraftwerke est autorisée à exercer en France l’activité de fournisseur d’électricité, soit « d’achat d’électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes ». Sa filiale française, Centrales Next, est installée en France depuis novembre 2015 avec des antennes à Paris, Lyon et Nantes.

Jean-Michel Germa, fondateur en 1991 de La Compagnie du Vent (LCV) vient de gagner une nouvelle bataille face à Engie, actionnaire majoritaire de l’entreprise depuis 2007. Il a été relaxé par la Cour d’appel de Montpellier dans les procédures en diffamation initiées à son encontre par Engie. Le groupe poursuivait Jean-Michel Germa après que celui-ci lui a reproché de s’être approprié le chantier des Eoliennes en mer au large du Tréport. Jean-Michel Germa a bénéficié d’une première relaxe le 30 septembre 2015 du Tribunal correctionnel de Montpellier. Après appel d’Engie, la Cour d’appel de Montpellier vient de confirmer la relaxe.

Holight, PME d’Ogeu-Les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) spécialisée dans la fabrication d’éclairage « 100% LED et 100% made in France », a remporté en septembre 2016 un appel d’offres de la RATP pour faire le relamping du métro parisien, soit 368 stations et 250 000 points lumineux sur trois ans.

Le ministère portugais de l’Economie vient d’autoriser le projet d’éolien flottant Winfloat Atlantic, porté par le consortium international Windplus (dont Engie fait partie). Pour ce projet de 24 MW, attendu à horizon 2018-2019, les turbines 8 MW de Vestas ont été sélectionnées. « Le processus de due diligence est en cours pour un bouclage financier imminent », indiquait récemment Tiago Duarte, d’EDP lors du Floating Wind Power (FWP) Atlantic Forum de Brest.

Lundi 2 janvier 2017

Noël a été généreux pour Vestas qui annonce avoir enregistré presque 1 GW de commandes fermes aux Etats-Unis dans la dernière semaine de l’année 2016. Le turbinier danois a notamment bénéficié d’un achat de 600 MW pour ses machines de 2 et 3 MW, mais n’a pas dévoilé le nom du client. Pour sa part, EDF Renewable Energy lui a commandé 100 MW.

Selon Thierry Lepercq, cofondateur de Solairedirect et désormais directeur général adjoint en charge de l’innovation d’Engie, cinq « tsunamis » énergétiques conduiront à faire chuter le prix du baril de pétrole sous les 10$ d’ici moins de 10 ans. Il les liste dans une interview à Bloomberg : la baisse des coûts du solaire, des batteries et de l’hydrogène ainsi que l’essor du smart building et des ventes de véhicules électriques.