Alstom investit 14 M€ dans EasyMile, le concurrent de Navya

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : EasyMile)

Plutôt spécialiste du rail, Alstom fait un pas de côté avec un investissement de 14 M€ pour une participation minoritaire dans la start-up toulousaine EasyMile, à l’origine de navettes électriques autonomes.

Fondée en 2014, EasyMile compte déjà une soixantaine de salariés concentrés sur le développement d’EZ10, une navette électrique et autonome pouvant transporter jusqu’à 12 passagers sur des trajets limités, dits « du dernier kilomètre ». « Depuis avril 2015, l’EZ10 a été déployée sur plus de 50 sites dans 14 pays en Asie, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe », précise Alstom dans un communiqué. A Paris, EZ10 a effectué un test de circulation sur les berges en septembre 2016, en accord avec la RATP et la Ville de Paris.

Partenariat commercial

Parallèlement, Alstom et EasyMile ont signé un ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.