L’arbre à vent NewWind en redressement judiciaire

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : NewWind)

Article mis à jour après précisions de Jérôme Michaud-Larivière

A court de trésorerie, la start-up bretonne, dont Arnaud Montebourg est actionnaire, a été placée en redressement judiciaire le 14 décembre dernier, par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc. La cessation des paiements remonte au 14 juin 2016.

Arnaud Montebourg et Jérôme Michaud-Larivière
(Crédit : Anne-Claire Poirier)

C’est un coup dur pour l’arbre à vent de NewWind, créé en 2011 par Jérôme Michaud-Larivière. Malgré une popularité médiatique assurée notamment par l’entrée au capital d’Arnaud Montebourg, la jeune pousse bretonne vient d’être placée en redressement judiciaire. Depuis au moins deux ans, l’entreprise recherchait plusieurs millions d’euros afin de financer le lancement commercial de son arbre. Une quarantaine d’arbres auraient été commandés – à ...

Article précédentDBT se réorganise pour passer l’hiver
Article suivantVers une mise aux enchères des garanties d’origine au bénéfice de l’État (et autres avancées…)

3 COMMENTS

  1. Il est bien qu’ils admettent enfin qu’ils sont du mobilier urbain et n’ont RIEN a voir avec le secteur des energies renouvelables
    Il est un peu dommage que cela intervienne si tard apres avoir laissé planer le doute si longtemps
    David Dornbusch

  2. Le concept même de l’arbre à vent est une escroquerie intellectuelle. Et en définitive le retour sur investissement, même au prix actuel de rachat de l’électricité avoisine les cent ans.

Comments are closed.