Le fonds infra Meridiam débarque en force dans l’efficacité énergétique

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
meridiam
(Crédit : Meridiam)

Le leader français des fonds infrastructures greenfield est en train de négocier sur les chapeaux de roue le virage de la transition énergétique. Meridiam (5 Mds€ sous gestion) n’était pas du tout orienté vers l’énergie propre lors de sa création par Thierry Déau il y a onze ans. Mais plutôt vers les autoroutes et les grands tunnels. Il s’est depuis 2015 converti à l’économie bas carbone, notamment à l’efficacité énergétique, et en fait même désormais un objectif majeur : « nous allons combiner l’axe de la transition énergétique avec notre savoir-faire historique, celui du développement de grandes infrastructures publiques », annonce Julien Touati, directeur du développement corporate  de Meridiam.

Le géant français va procéder à sa manière, c’est-à-dire avec des moyens financiers massifs et avec la méthode qui lui a réussi, celle des partenariats public-privé (PPP). Une méthode que compte aussi mettre à profit la société de private equity Omnes Capital, qui vient également de se lancer dans l’efficacité énergétique avec ProBTP via un fonds commun de 100 M€.

Gros moyens

Meridiam, pour sa part, mobilise des moyens supérieurs et plusieurs véhicules financiers. En premier lieu Meridiam Transition, qui pèse 455 M€ et a été lancé au moment de la Cop21, à l’initiative de la CNP ; l’assureur public voulait amorcer un véhicule de place et a investi d’entrée 150 M€. Meridiam a depuis invité Allianz, Aviva, BNP-Paribas, le CIC, le Fonds de réserve pour les retraites, Pro BTP et Sogecap.

La société dispose aussi ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.