Engie va installer 1 000 toits solaires au Brésil

Print Friendly, PDF & Email
engie
Une résidence à Santa Catarina (Crédit : Engie)

Engie Geração de Energia Fotovoltaica, la filiale brésilienne de l’énergéticien français, a remporté en début de semaine un appel d’offres lancé par le fournisseur d’électricité Celesc pour l’installation, le monitoring et l’assistance technique pour 1 000 toits solaires résidentiels.

66% de réduction sur l’installation de panneaux solaires

La loi brésilienne impose aux fournisseurs d’énergie d’investir au minimum 0,2% de leur revenus (nets) dans des programmes d’efficacité énergétique. Pour se conformer à cette exigence,  Celesc, le fournisseur de l’Etat de Santa Catarina (dans le sud du pays) a décidé d’encourager 1000 de ses clients à s’équiper en panneaux solaires en leur offrant ...

66% du coût d’installation. L’électricien devrait ainsi dépenser 11,3 millions de réals (3 M€) dans le projet ; 6,7 millions de réals (2 M€) resteront à la charge des clients – soit 2000€ par client – pour l’acquisition d’un kit de 2,6 kW. L’électricité qu’ils n’auront pas autoconsommée sera réinjectée sur le réseau et réduira d’autant leur facture d’électricité, selon le principe du net metering. Le coût d’un KWh tiré du réseau est de 0,6 réals (16 c€/KWh) au Brésil.

« Le retour d’investissement pour le consommateur sera de trois à quatre années, alors que la durée de vie du matériel est de 25 ans », a commenté Marco Aurélio Gianesini, le coordinateur du programme baptisé peeCelesc.

Engie leader des toits PV résidentiels au Brésil ? 

Après sélection des clients candidats et éligibles (critères de taille et orientation du toit, par ex), Engie aura 12 mois pour installer les kits solaires. Il assurera ensuite leur supervision jusqu’en janvier 2019 et fournira aux ménages une assistance technique spécialisée. Les premières installations devraient débuter en mai 2017, indique Celesc dans un communiqué. Engie espère reconduire le projet dans d’autres Etats brésiliens et avec d’autres énergéticiens. En effet, le groupe souhaite devenir leader des toits résidentiels solaires au Brésil, selon Rodolfo Pinto, le CEO de Engie Geração de Energia Fotovoltaica. Il s’est emparé, en avril dernier, de 50% de la société GD Brasil Energia Solar, spécialiste de l’énergie solaire distribuée. Il est déjà le plus important producteur privé d’électricité du pays avec 12 GW installés (essentiellement de l’hydro), soit 5% de l’appareil productif du pays.

Au Brésil, la mise en place d’un système de net metering s’est traduite par l’installation de 6 000 toits solaires entre 2012 et octobre 2016, représentant 43 MW de puissance installée. En début d’année, seuls 1 800 toits solaires ( 25 MW) étaient répertoriés, témoignant de l’accélération récente du mouvement. Le gouvernement brésilien anticipe l’installation de 3 GW de toits solaires résidentiels dans les 10 prochaines années.