Comment les algorithmes vont doper l’offre d’autoconsommation solaire et le prédictif éolien

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
mylight_systems-2
(Crédit : MyLight Systems)

L’autoconsommation solaire sera l’un des terrains de jeu favoris du machine learning et de l’analyse de données. C’est la conviction des mathématiciens d’Eurodécision. Cette société française créée en 1987, basée à Versailles et spécialisée dans les algorithmes sur mesure, travaille depuis juin pour MyLight Systems (MLS). « Au premier trimestre 2017, la start-up va pouvoir proposer un logiciel prédictif à chaque client, pour sa production et sa consommation personnelle », annonce Ronan Bars, associé et directeur général d’Eurodécision.

Algorithme fait maison

Jusqu’à maintenant, MLS dispose d’algorithmes génériques pour le millier de clients qu’elle annonce – compter 10000€ pour le kit avec 16 m2 de panneaux, pose comprise. Mais l’année prochaine, chaque maison aura sa formule sur mesure, basée sur un an de données pour commencer et qui s’enrichira toute seule au fil du temps. Ce qui est déjà prévu dans ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.