Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Jeudi 10 novembre 2016

A l’occasion de la présentation de ses résultats pour le 3e trimestre, marquée par une révision à la baisse de ses objectifs, SunPower a annoncé un renforcement de sa coopération avec sa maison-mère Total. Le groupe pétrolier va acquérir 150 MW de panneaux, payés par anticipation, pour ses sites dans le monde. Il pourrait aussi prendre des participations dans des projets de centrales développés par sa filiale. Les collaborations en matière de R&D vont également s’intensifier.

Le ministère de l’Environnement a publié 3 fiches supplémentaires définissant des opérations standardisées donnant droit à des certificats d’économies d’énergie au Journal officiel du 9 novembre.

Le tribunal de commerce de Séville a validé le plan de restructuration d’Abengoa, qui doit permettre au groupe d’éviter la faillite. Ultime étape : les actionnaires doivent donner leur feu vert le 22 novembre.

Mercredi 9 novembre 2016

Le développeur Eurowatt a choisi les turbines de Senvion pour son vaste projet Antilope, qui se décompose en quatre parcs (56,1 MW en cumulé), dans les Hauts-de-France. 24 turbines de 2 et 3 MW chacune seront installées. Les travaux doivent commencer avant la fin de l’année 2016. Le turbinier assurera également la maintenance pendant quinze ans.

Le fournisseur d’électricité suisse BKW a bouclé une deuxième acquisition dans l’éolien dans l’Hexagone : il vient de racheter 4 parcs (49 MW en cumulé) à la société d’investissement Samfi Invest Group. Un premier parc est déjà en exploitation, les trois autres sont en projet ou en construction et devraient être connectés au réseau entre 2017 et 2018. BKW avait acquis un premier parc en Picardie (13,8 MW) en 2015.

Mardi 8 novembre 2016

La RATP va acheter 20 bus électriques supplémentaires à Bolloré, doublant sa première commande. L’objectif est de tester la recharge partielle des batteries en terminus. Dix Bluebus seront munis d’une technologie innovante de recharge des batteries par pantographe inversé, les 10 autres seront rechargeables avec une prise électrique normalisée.

La Chine revoit officiellement à la baisse les ambitions de son plan quinquennal dans le photovoltaïque. Elle vient de se fixer pour objectif 110 GW de capacités installées sur la période 2015-2020, contre 150 GW initialement prévu. Dans l’éolien, le seuil de 200 GW formulé fin 2015 avait été rehaussé à 250 GW avant de repasser récemment à 210 GW, dont 5 GW d’offshore.

Le fonds Infra de Demeter a racheté les participations d’Infravia Capital dans deux sociétés de projets dédiées à des toitures photovoltaïques déjà en service. La première, Soparsol, regroupe six centrales (12,8 MW) développées par Green Yellow sur des sites du groupe Casino à La Réunion, Mayotte et Istres. La seconde, Tecta, est constituée de onze centrales (7,1 MW) développées par EDF EN sur des bâtiments industriels, commerciaux et de collectivités locales dans le sud de la France. Dans les EnR, Infravia est déjà sorti de l’éolien.

Dans l’émirat d’Abu Dhabi, la première usine de capture et stockage de dioxyde de carbone du Moyen-Orient entre en service. D’une capacité de 800 000 tonnes de CO2, elle capturera une partie des émissions du producteur d’acier Emirates Steel Industries, avant réinjection dans des champs pétroliers. Ce projet d’environ 110 M€ est vu par certains comme un moyen de réaliser les objectifs de l’Accord de Paris.

Lundi 7 novembre 2016

La Cop22 s’est ouverte aujourd’hui à Marrakech (Maroc), jusqu’au 18 novembre. Au cours de ce rendez-vous international, les négociateurs aborderont notamment les points techniques qui doivent faciliter la mise en œuvre de l’accord conclu à Paris lors de la Cop21, tels que l’accès des pays en développement aux financements climatiques.

Le fonds interne carbone de LVMH, initialement estimé à 5 M€, financera pour 6 M€ de projets et sera reconduit en 2017. Lancé à l’automne 2015 et alimenté par les quelque 70 filiales du groupe, il vise à réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre du leader français du luxe.

SMA Solar Technology et l’industriel sud-coréen LG Chem ont développé une offre commune tournée vers le stockage résidentiel. Elle sera disponible en Europe et en Australie le mois prochain et sur le créneau des 7 à 10 kWh de capacité de stockage, en association avec des installations neuves ou déjà en service.

La start-up israélienne NewCO2Fuels (NCF) va commercialiser sa technologie de combustible à base de CO2 sur le marché chinois, en partenariat avec SEG, filiale du groupe Sinopec. Cet accord fait suite à la réalisation d’un pilote par NCF en Australie avec Greenearth Energy. Il pourrait déboucher sur l’implantation d’une usine en Chine.