Qui sont les lauréats de l’AO solaire simplifié ?

Print Friendly, PDF & Email

Mis à jour le 3 novembre 2016 après actualisation des résultats de l’étude par Finergreen 

La troisième et dernière tranche de l’appel d’offres 2015-2016 sur les installations photovoltaïques de moyenne puissance (100-250 kWc) s’est soldée par la validation de 353 projets représentant une puissance totale de 80 MW. Initialement fixée à 120 MW (3X40 MW), la puissance de l’appel a été doublé (3X80 MW) via la création d’un lot dédié aux installations sur bâtiments agricoles.

La liste des lauréats a été publiée vendredi 28 octobre par le ministère de l’Environnement. Le cabinet Finergreen a décortiqué les résultats (voir ci-dessous).

aos

Le panorama est assez éclaté puisque 46 développeurs sont lauréats de 71 MW de projets (8,4 MW sont liés à des sociétés de projets qui n’ont pas pu être identifiés) et la moitié d’entre eux n’ont obtenu qu’un seul projet. En haut de la liste, on retrouve le breton Langa qui se distingue largement, remportant 11,4 MW de projets, soit 14,25% du volume total. CAM Energie, bras EnR du Crédit Agricole et Arkolia Energies complètent le podium. Finergreen note l’émergence de projets portés par des SEM ou des coopératives telles que Société des régies de l’Arc (Sorea), Sergies ou Poitou-Charentes énergies renouvelables (PCER). La présence du chinois ReneSola dans la liste de lauréats est également à noter : le fabricant chinois de modules solaires s’est lancé en France fin 2015 avec pour objectif de développer des projets…

Selon le ministère de l’Environnement, ces 353 projets représentent 132 M€ d’investissements et permettront de produire 100 GWh d’électricité verte chaque année. Ils bénéficieront en moyenne d’un tarif d’achat de 131,25 €/MWh, en baisse de 3% par rapport à la période précédente et de plus de 15% en deux ans.

finergreen

  • Consulter l’analyse de Finergreen ci-dessous ou ici (PDF) : 

De la visibilité jusqu’en 2019

Ségolène Royal a lancé en septembre un nouvel appel d’offres portant sur la réalisation, en trois ans, de 1 350 MW d’installations sur bâtiments. Les projets de plus de 500 kW installés seront soumis au régime du complément de rémunération. L’appel d’offres est segmenté en deux familles et en neuf périodes de candidatures (de 150 MW chacune) :
-Famille 1 : installations de puissance crête comprise entre 100 et 500 kW
-Famille 2 : installations de puissance crête comprise entre 500 kWc et 8 MWc, (à l’exception des ombrières de parkings dont les projets doivent être soumis à CRE4)

-1ère période : 10 mars 2017 à 14h
-2ème période : 7 juillet 2017 à 14h
-3ème période : 6 novembre 2017 à 14h
-4ème période : 9 mars 2018 à 14h
-5ème période : 6 juillet 2018 à 14h
-6ème période : 5 novembre 2018 à 14h
-7ème période : 8 mars 2019 2019 à 14h
-8ème période : 5 juillet 2019 à 14h
-9ème période : 4 novembre 2019 à 14h

  • Consulter le cahier des charges de l’appel d’offres ci-dessous ou ici (PDF) :