Voltalia privilégie la Bourse pour lever des fonds et peaufine un modèle intégré

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
voltalia-molinons
(Crédit : Voltalia)

Après une introduction très partielle en Bourse en 2014, le développeur-exploitant détenu par la famille Mulliez reprend le chemin des marchés d’actions, comme il l’avait annoncé en février dernier. Dans le cadre d’une augmentation de capital espérée à pas moins de 170 M€, il souhaite en effet lever 70 M€ sur Euronext, qui s’ajouteront aux 87,5 M€ apportés par Creadev, le fonds d’investissement de la famille Mulliez (Auchan, Décathlon…)  et aux 15 M€ investis de façon inédite par Proparco. In fine, c’est-à-dire le 31 octobre, Voltalia espère voir la proportion « flottante »  du capital passer de 7% à 22%.

Revendre facilement

Mais pourquoi ne pas faire appel uniquement à Creadev, qui dispose quand même de gros moyens ? « Au-delà du soutien réaffirmé de notre actionnaire de long-terme Creadev, développer le flottant nous permet, entre autres, d’améliorer la liquidité du titre. C’est important pour tous les actionnaires et notamment pour les partenaires-investisseurs tels que Proparco », explique Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia. Faire appel au marché est en tout cas une réponse au placement privé décevant de janvier 2015. La levée de fonds n’avait ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.