Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 14 octobre

Suez s’intéresse au traitement des eaux de ballast : le groupe a signé un accord de partenariat de 5 ans avec l’entreprise coréenne NK pour la fourniture de générateurs d’ozone, une technologie que les deux entreprises ont développé ensemble.

General Motors vient d’investir dans Yi Wei Xing Technology, une start-up chinoise qui développe Feezu, une application pour l’autopartage. Ce secteur intéresse de plus en plus le constructeur automobile américain, qui a lancé son propre service d’autopartage baptisé Maven en janvier 2016.

Jeudi 13 octobre

Akuo Energy lance la construction de son premier parc éolien terrestre aux Etats-Unis, Sterling (30 MW), dans l’état du Nouveau-Mexique. Equipé de turbines GE, il bénéficie d’un contrat d’achat de l’électricité de 15 ans auprès de la Western Farmers Electric Cooperative.

Le groupe DCNS envisage de prendre une participation minoritaire dans STX, dont l’actionnaire coréen est en faillite, selon une déclaration de son PDG Hervé Guillou. Les deux entreprises sont très présentes dans les énergies marines.

EDF lancera fin novembre une station connectée baptisée Sowee, capable de gérer le chauffage au gaz, la consommation d’énergie et de piloter des objets connectés (ampoules…). Elle offrira aussi une palette de services allant de la météo à la mesure de la qualité de l’air. Le groupe espère séduire un million de clients en dix ans.

Omnes Capital a bouclé son fonds Capénergie 3, qui atteint 200 M€. Il reste cependant « ouvert » pour accueillir d’éventuels nouveaux investisseurs. Pour la première fois, un fonds d’Omnes n’est pas dominé par la mise du Crédit Agricole (20 %) mais présente un profil diversifié : 30 investisseurs institutionnels y figurent, dont 40 % sont internationaux.

Le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1019 du 27 juillet 2016 relative à l’autoconsommation d’électricité et n° 2016-1059 du 3 août 2016 relative à la production d’électricité à partir d’EnR a été présenté le 12 octobre en Conseil des ministres.

Mercredi 12 octobre

Voltalia avance plus vite que prévu sur son cluster éolien de Serra Branca (1,2 GW de potentiel), au Brésil : le parc de Vila Para (97 MW) entre en service de manière anticipée et celui de Vila Acre (27 MW) sera achevé avec un an d’avance. Le développeur-exploitant a augmenté sa capacité installée de 25% depuis juillet (477 MW au total).

Les capacités éoliennes mondiales se sont accrues de 21,7 GW au 1er semestre 2016 pour atteindre 456,4 GW en cumulé, selon la World Wind Energy Association. En tête des pays : Chine, Inde et Allemagne. Le cap des 500 GW pourrait être franchi fin 2016. Pour autant, l’éolien ne couvre que 4,7% de la demande mondiale en électricité.

EDF RE, filiale américaine de EDF EN, a bouclé la vente de 50% de son parc éolien de Slate Creek (150 MW en service), au Kansas. L’acquéreur est un consortium emmené par le fonds canadien Axium Infrastructure.

Mardi 11 octobre

Le décret fixant le barème des indemnités dues en cas de dépassement du délai de raccordement au réseau de 18 mois d’une installation de production d’électricité renouvelable d’une puissance supérieure à 3 kVA est paru au JO du 7 octobre.

L’efficacité énergétique s’est améliorée de 1,8% dans le monde en 2015 selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie. Celle-ci estime aussi que « si beaucoup a été accompli, le progrès global est encore trop lent ». L’amélioration de l’intensité énergétique mondiale doit atteindre au moins 2,6% par an pour mettre le monde sur une voie « durable » afin d’aboutir à un système d’énergie « décarbonée ».

Lundi 10 octobre

Le projet d’arrêté tarifaire éolien sous complément de rémunération de la Direction générale énergie climat (DGEC) publié par GreenUnivers ne dit rien des appels d’offres et du seuil de six turbines en guichet ouvert prévu par les Lignes directrices européennes. C’est normal, car ce projet d’arrêté ne porte que sur 2016 et est destiné à sécuriser le statut juridique des parcs présentés cette année à EDF Obligation d’achat, sans limite de nombre de turbines ou de puissance. La situation devrait bel et bien changer dès le 1er janvier prochain.

Selon le Financial Times, la banque australienne des infrastructures Macquarie est sur le point de remporter les enchères pour acquérir la Green Investment Bank (GIB) britannique, pour un montant proche de 2,2 Mds€. Macquarie coifferait au poteau un consortium comprenant le Pension Protection Fund, Mitsui, GE et John Hancock. Créée en 2012 par le gouvernement britannique et donc privatisée cette année, GIB a soutenu 82 projets verts pour 2,7 Mds£ : éolien offshore et terrestre,  éclairage urbain, gestion des déchets, centrales biomasse…

La plateforme technologique d’autopartage Vulog annonce 10 millions de trajets réalisés depuis le début de l’année. De plus en plus présente à l’international, Vulog équipe en tout 3 000 véhicules appartenant à des opérateurs de mobilité, loueurs, constructeurs auto, collectivités, tech companies. Ce concurrent de Car2Go et DriveNow propose un autopartage en libre-service intégral dit free floating.