Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 7 octobre

Les 191 membres de l’Organisation de l’aviation civile internationale ont entériné un mécanisme de compensation des émissions de CO2, baptisé CORSIA, qui doit permettre la stabilisation des émissions du secteur à partir de 2020. Qualifié d’historique par la délégation française, il est jugé insuffisant par les ONG environnementales.

Selon l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque, l’activité PV en France est en baisse de 10% au premier semestre 2016 par rapport à l’année dernière, à seulement 350 MW raccordés. L’année risque de se terminer avec un niveau de raccordement assez bas, de l’ordre de 600-700 MW. L’effet des derniers appels d’offres (CRE3, ZNI, Simplifiés) ne se fera sentir qu’en 2017 et au mieux au dernier trimestre.

Bouygues Immobilier s’associe à Stratumn et Energisme pour déployer une blockchain pour smart grid. Le projet consisterait à bâtir le démonstrateur d’un réseau local décentralisé de supervision des échanges d’énergie dans le quartier de Lyon Confluence. Les producteurs-consommateurs d’énergie solaire pourraient ainsi suivre directement et localement leurs échanges d’énergie.

Jeudi 6 octobre

Le groupe de conseil en développement durable Greenflex acquiert l’éditeur de plateformes web collaboratives Hop-Cube, orienté sur le secteur du BTP. C’est la deuxième opération de croissance externe de l’entreprise cette année, avec le rachat en septembre de Be-Linked.

La Caisse des dépôts lance un appel à manifestation d’intérêts (AMI) pour la rénovation énergétique des bâtiments de 10 collectivités locales entre 10 000  et 50 000 habitants et 20 collectivités entre 50 000 et 100 000 habitants. L’AMI comprend du conseil en ingénierie et 50% du coût des études dans la limite de 100 000€.

Les dirigeants de l’installateur photovoltaïque avignonnais BSP, objet de 167 plaintes de clients, et Cofidis, acquéreur de Sofemo, le partenaire crédit de BSP, ont été respectivement condamnés à des peines de prison ferme ou avec sursis et à 100 000€ d’amende. Cofidis doit aussi régler la créance du mandataire liquidateur de 1,3 M€ mais a fait appel.

Mercredi 5 octobre 

La start up NewHeat, située à Bègles (Gironde), inaugure le programme de R&D Optiship, un banc de test de technologies solaires thermiques destinées aux industriels et aux réseaux de chaleur. Optiship se déroule sur 18 mois et représente un montant total de 450 000 €, dont 205 000 € financés par l’Ademe. Le banc de test est situé à Martillac (Gironde) sur le site d’Exosun, partenaire de l’opération.

Amoeba inaugue son site industriel basé à Lyon-Chassieu. Il comprend deux bioréacteurs de 500 litres produisant jusqu’à 100 m3 de biocide biologique par an. Cette unité de production  va alimenter le réseau de distributeurs européens avec lesquels Amoéba a signé des lettres d’intention.

La Turquie prépare un appel d’offres solaire de 1 GW, dans la province de Konya, en Anatolie centrale. Il devrait être lancé d’ici à la fin de l’année, selon le ministre de l’Energie, Berat Albayrak. Une deuxième tranche de 500 MW pourrait suivre dans les prochains mois.

L’appel d’offres néerlandais d’au moins 680 MW pour les projets éoliens offshore Borssele III et IV, clos le 29 septembre, a généré 26 enchères, sans que les noms soient dévoilés. Les résultats seront connus avant la fin de l’année.

Mardi 4 octobre 

Le Parlement européen a approuvé, mardi 4 octobre, l’accord de Paris, ouvrant ainsi la voie à son entrée en vigueur imminente. Après un délai procédural de 24 heures, six Etats membres – l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Hongrie, Malte, le Portugal et la Slovaquie – comptant pour 4,39 % des émissions mondiales, rejoindront en effet l’accord. Le seuil des 55 % sera donc franchi le 5 octobre.
En temps normal, pour ce type d’accords internationaux, l’UE et ses 28 Etats membres doivent déposer simultanément leurs ratifications. Exceptionnellement, ceux déjà prêts sont autorisés à se lancer sans attendre.

A la suite de Paris, Annecy et Brest, la Métropole de Nantes a dévoilé son cadastre solaire. Associé à une application développée par In Sun We Trust, il permet à chacun de calculer gratuitement si sa toiture est adaptée pour accueillir des panneaux solaires, et d’entrer en relation avec les artisans pour faire réaliser l’installation.

Au Mexique, EDF Energies Nouvelles a remporté deux projets EnR (éolien et solaire) totalisant 342 MW lors d’un appel d’offres électrique organisé par les autorités. Engie, également lauréat de deux projets éolien et solaire, a reporté 208 MW.

Lundi 3 octobre

Le projet de décret instituant le label « Financement participatif pour la croissance verte » a été mis en consultation publique sur le site du ministère de l’Environnement, ainsi que les projets d’arrêté, de référentiel et du document de procédure.

Veolia va construire et exploiter pendant 25 ans une unité de valorisation énergétique des déchets pour le syndicat départemental d’élimination des déchets de l’Aube. Cette unité d’incinération pourra traiter 60 000 tonnes de déchets par an et devrait produire 41GWh d’électricité et 60 GWh de chaleur. Ce contrat représente une valeur de 240 M€ pour le groupe.

Voltalia a annoncé la cession d’une centrale solaire de 3 MW située en région PACA à un investisseur financier. Le groupe reste en charge de l’exploitation et de la maintenance. Cette opération génèrera un résultat avant impôt d’au moins 5 M€.

La société Budget Telecom est à son tour autorisée à exercer l’activité d’achat d’électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes, selon l’arrêté du 20 septembre paru au JO du 30 septembre. Un sésame obtenu récemment par de nombreuses entreprises, dont Voltalia, Actelios ou encore Ilek.