Spécial Cop22 : la filière solaire marocaine cherche à se structurer

Print Friendly, PDF & Email

logo-cop22-919x650Le Maroc accueille la prochaine conférence internationale sur le climat de l’ONU, du 7 au 18 novembre à Marrakech. A quelques jours de l’ouverture de cette Cop22, GreenUnivers publie une série d’articles sur ce pays en pleine transition énergétique, dont les marchés sont très convoités par les entreprises françaises. Après l’interview de Mustapha Bakkoury, président du directoire de Masen, ce deuxième volet s’intéresse à l’émergence de la filière solaire sur place, avec des acteurs locaux et étrangers –

Près de sept ans après le lancement d’un plan ambitieux qui vise à produire 2 GW grâce au soleil, la filière solaire se met en place au Maroc sous les auspices de l’agence publique Masen, pilote de la stratégie. Les premiers appels d’offres pour la construction des centrales solaires Noor à Ouarzazate ont privilégié les technologies du solaire thermodynamique. Il s’agit aujourd’hui de développer d’autres procédés CSP ou technologies issues du photovoltaïque pour produire de l’électricité, mais pas seulement.

Accords de R&D et appels à projets

C’est là ...