GE rachète son fournisseur de pales éoliennes : l’usine de Cherbourg menacée ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Alstom/Nicolas Job)
(Crédit : Alstom/Nicolas Job)

GE Renewable Energy, la branche EnR du conglomérat américain GE (née peu après son rachat d’Alstom Energie), a annoncé ce mardi l’acquisition, pour 1,65 milliard de dollars (1,5 Md€), du danois LM Wind, son fournisseur et premier fabricant mondial de pales éoliennes (onshore et offshore).

LM Wind Power : 185 000 pales fabriquées

LM Wind appartenait depuis 2001 au fonds britannique de capital-investissement Doughty Hanson et était un fournisseur régulier de GE Renewable Energy (et d’Alstom avant son rachat) mais aussi de la plupart des grands turbiniers. Il est ainsi en charge de la fabrication des pales les plus longues du monde – 88,4 mètres chacune – de la nouvelle turbine Adwen de 8 MW.

« Depuis sa création en 1978, LM Wind Power a produit plus de 185 000 pales, soit l’équivalent de 77 GW de capacités éoliennes installées », détaille GE dans un communiqué. « L’entreprise possède 13 sites de production dans huit pays, dont le Danemark, l’Espagne, l’Inde, les États-Unis, la Chine ou le Brésil, des zones où l’éolien se développe fortement ».

Une fois l’opération finalisée – d’ici mi-2017 –, GE assure que le fabricant danois restera une « entité séparée » au sein de GE Renewable Energy, et que GE pourra continuer de se fournir auprès d’autres fabricants de pales. Le management de LM Wind reste également en place.

Quid des usines de pales GE à Cherbourg ?

Ce rachat permet à GE d’intégrer une compétence supplémentaire dans la chaîne de valeur. Elle pose néanmoins question sur les engagements industriels du groupe en France. La fabrication de pales pour l’éolien offshore doit, en effet, faire ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.