EnR : l’Argentine va départager 105 projets

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Ministerio Energia y Mineria de Argentina)
L’ouverture des plis (Crédit : Ministerio Energia y Mineria de Argentina)

Les vainqueurs de l’appel d’offres argentin ne seront connus que le 7 octobre prochain, mais le gouvernement a déjà de bonnes raisons de se réjouir. Les dossiers techniquement viables représentent plus de 5 fois la capacité attribuée par le gouvernement (1 000 MW) et les prix oscillent entre 50 et 60$/MWh (44-53€/MWh).

Prix en baisse

L’ouverture [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]officielle des plis a eu lieu vendredi dernier. Sur les 123 offres présentées, 105 ont respecté les critères techniques. Près de la moitié (50) sont des projets solaires cumulant 2 305 MW, suivi de l’éolien (2 870 MW). Huit dossiers biomasse/biogaz totalisant 23 MW sont également en lice, ainsi que 5 projets de mini-hydraulique de 11 MW. Pour rappel, le gouvernement avait prévu d’attribuer 1 GW réparti comme suit : 600 MW éoliens, 300 MW solaires, 65 MW de biomasse, 20 MW de petit hydraulique et 15 MW de biogaz. Reste à savoir si les capacités non attribuées en biomasse/biogaz et hydraulique bénéficieront à l’éolien et au solaire.

Le ministère argentin de l’Energie n’a pas donné beaucoup d’indication sur les prix proposés, si ce n’est qu’ils sont « en-dessous du prix maximum fixé par le ministère ». Les offres les plus basses pour l’éolien s’élèveraient à 49$/MWh (44€/MWh) et 59$/MWh (52€/MWh) pour le solaire photovoltaïque, ce qui reste supérieur aux prix proposés lors des récents appels d’offres chilien ou mexicain, mais nettement en-deçà des prix des contrats précédents évalués par le ministère entre 120 et 240$/MWh (107-124€/MWh)…

Verdir le mix énergétique

Pour rappel, il s’agit du premier appel d’offres international pour l’installation de centrales électriques organisé en Argentine. Pendant des années, la fourniture d’électricité a été assurée par les barrages hydroélectriques et un parc de centrale thermiques. Mais ces installations arrivent progressivement en fin de vie, et le gouvernement souhaite saisir cette opportunité pour verdir son mix électrique, notamment grâce au fort potentiel éolien de la Patagonie. C’est le programme RenovAr. Le pays s’est fixé un objectif de 20% d’EnR en 2025, contre 1% aujourd’hui, avec un seuil intermédiaire à 8% en 2018. Ce qui représente l’installation de 10 GW en 10 ans.[/restrict-content]