En Italie, Edison (EDF) veut racheter Alerion et devenir le n°2 de l’éolien

Print Friendly, PDF & Email
alerion
(Crédit : Alerion)

Le groupe italien Edison – filiale d’EDF depuis 2012 – a lancé une offre publique d’achat sur l’exploitant d’énergies renouvelables Alerion Clean Power. Par l’intermédiaire d’Eolo Energia (majoritairement détenue par Edison et EDF EN), il propose de racheter l’entreprise à raison de 2,46 euros par action, soit 107 millions d’euros au total. En cas de succès, Alerion sera ensuite retiré de l’Italian Stock Exchange où elle est cotée depuis 2003.

Le marché éolien italien, qui représente une capacité installée de 9 000 MW, est très fragmenté : seul ERG dépasse le seuil de 1 000 MW et les investisseurs parient sur une consolidation. Edison, qui opère environ 600 MW d’éolien via sa coentreprise e2i avec EDF EN et le fonds infrastructures F2i, vise la place de leader. En rachetant Alerion, il deviendrait numéro deux, dépassant Enel. Alerion possède en effet un portefeuille de 10 parcs éoliens en Italie, représentant une capacité totale de 259 MW (nets), et un parc de 6 MW en Bulgarie.

marche
marché de l’éolien italien (Source : Alerion)

F2i détient actuellement 16% d’Alerion et fait partie d’un pacte d’actionnaires contrôlant 26% de la société. 18% de l’entreprise est entre les mains du fonds d’investissement Amber Capital. La proposition de rachat faite par Edison représentait, hier, un premium de 20,6% par rapport au cours d’Alerion. Le titre a depuis gagné près de 22% à 2,48 euros.[/restrict-content]