Label Energie-carbone : à quoi ressemble la version bêta de la RT 2020 ? [2/3]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit
(Crédit : Flickr/Matteo Garone)

Deuxième volet de notre dossier « RT 2020 : le grand soir du bâtiment durable ? »

Dans quatre ans, la Performance environnementale des bâtiments neufs (PEBN) – surnommée RT 2020 – remplacera la RT 2012. L’objectif du législateur est clairement un changement de paradigme dans le secteur du bâtiment (lire le premier volet du dossier). Les futures règles commencent à s’esquisser : le label Énergie-carbone, lancé en juillet dernier, est considéré comme une version bêta de la RT 2020 : c’est parti pour 18 mois de test.

A vos marques, prêts…

Présenté le 1er juillet dernier à la presse par les ministres Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse, le label Énergie-carbone vise à expérimenter la future réglementation avec les bêta-testeurs volontaires – maîtres d’ouvrage, collectivités… – mais aussi à stimuler l’innovation pour aller encore au-delà. C’est pourquoi il se décline entre « un socle national » qui préfigure la RT 2020 et des niveaux d’ambition renforcés (voir plus bas).

Le label s’inspire de trois autres existants : Haute Qualité Environnement (HQE), Effinergie et Bâtiment Bas Carbone (BBCA). Il devrait être opérationnel à l’automne avec la publication du texte réglementaire, la désignation d’organisme(s) certificateur(s) et la création d’un observatoire en charge de capitaliser les feedbacks et de proposer des ajustements. La présentation du référentiel aux parties prenantes le 30 juin dernier a été suivie d’une concertation pour valider/affiner les indicateurs et les seuils (voir plus bas).

Organisation de la démarche
Organisation de la démarche (Crédit : Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer / Ministère du Logement et de l’Habitat durable)

Le Label repose sur deux indicateurs : la consommation d’énergie non renouvelables et les émissions de CO2.

Le Bilan Bepos : un nuancier à 4 couleurs

Concernant ...