Green Tech verte : vers un réseau d’incubateurs en région

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : ministère de l'Environnement)
(Crédit : ministère de l’Environnement)

Lancée le 9 février 2016 par Ségolène Royal et Emmanuel Macron, la Green Tech verte – « communauté à la confluence du numérique et de la transition énergétique » – se structure avec l’inauguration, demain jeudi 8 septembre, d’un premier incubateur dépendant du ministère de l’Environnement, en région parisienne. D’autres seront créés – ou labellisés – en région dès cette année pour constituer un réseau.

Un deuxième appel à projets 

Le premier incubateur, localisé à l’Ecole des Ponts ParisTech, de Champs-sur-Marne, accueille 49 start-up (voir plus bas) sélectionnées via un appel à projets (120 candidatures, 37 lauréats), d’un concours de création de start-up et de hackhatons organisés par le ministère de l’Environnement. La ministre, Ségolène Royal, doit d’ailleurs annoncer demain le ...

lancement d’un deuxième appel à projets pour la sélection de 50 nouvelles pépites.

Accompagnements multiples

Ces jeunes pousses ont vocation à rester entre 6 mois et un an dans l’incubateur où elles bénéficieront d’un accompagnement multiforme. Financier d’abord : « jusqu’à 150 000 euros de fonds de pré-amorçage permettront la constitution de capitaux et la consolidation des projets », indique Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable. « Un soutien en capital pouvant aller jusqu’à 500 000 euros permettra, dans un deuxième temps, d’aider les projets les plus prometteurs. La sélection s’ouvrira avant la fin de l’année ». 15 M€ seraient ainsi mobilisés via le programme des Investissements d’avenir et le fonds de financement de la transition énergétique.

Un accompagnement technique est également prévu grâce à la mobilisation d’une batterie d’outils : coaching individualisé, speed-dating avec des investisseurs et des grands groupes, aide à l’utilisation de données… Les lauréats auront d’ailleurs accès à l’ensemble des ressources scientifiques et techniques du ministère, soit plus de 10 millions de données.

« Maillage sur l’ensemble du territoire »

Le premier incubateur de la Green Tech verte devrait rapidement essaimer en région. Un deuxième est déjà en cours d’élaboration à Orléans, adossé au service de l’observation et des statistiques du ministère (CGDD), un autre à Toulouse chez Météo France. « L’idée est de créer un maillage sur l’ensemble du territoire et en synergie avec les incubateurs territoriaux et les territoires à énergie positive », explique Laurence Monnoyer-Smith.

  • La liste des 49 start-up sélectionnées :

Economies d’énergie

  • HYDRAO : une douche intelligente pour économiser l’eau
  • SISCOE : un outil pour équilibrer la consommation et la production énergétique
  • BEEBRYTE : réduire ses factures d’électricité grâce aux objets connectés
  • ECLIPSE : consommer moins d’énergie pendant les heures de pointe
  • FIDELISE : plus d’économies, moins de pertes électriques
  • HOMEPULSE : le tableau de bord énergétique pour les bâtiments publics
  • JECOMPRENDSMONENERGIE : comprendre sa consommation pour agir
  • JOOLE : le tableau de bord énergétique pour les bâtiments publics

Energies renouvelables

  • IN SUN WE TRUST : le solaire facile pour tous
  • ASTRE : bénéficier de son énergie solaire où l’on veut
  • APPLI POELES : l’application de gestion des domestiques de combustion du bois
  • LE RESEAU : l’outil de rencontre entre consommateur et producteur d’énergie propre

Bâtiment

  • DEEPKI READY : identifier les économies d’énergie dans son parc immobilier
  • PANGA : quand technologie rime avec économies d’énergie
  • VIVOKA : le contrôle vocal de la maison au service des économies d’énergie
  • XTREM LOGIC : pour des serveurs informatiques énergétiquement sobres
  • BIMConfig : le moteur de recherche « vert » pour les professionnels du bâtiment
  • CN-BIMES : un « réseau social » pour mieux connaître son logement
  • COLLECTINERGY : pour une répartition intelligente des frais de chauffage
  • METEOR – WATTSTRAT : la première plateforme de simulation énergétique territoriale
  • TOUCH&MOVE : un objet ludique pour faire des économies dans son logement

Reconquête de la biodiversité

  • POKEMON BIODIV : je vois un animal ou une plante, j’ai sa description dans ma poche
  • BIOSENTINELLE : le jeu pour repérer les espèces près de chez soi
  • GREEN-WATCH : une application pour reconnaître une espèce photographiée
  • INVASIV’ALERT : l’application pour bloquer les espèces invasives
  • PLANTE ET MOI : le speed dating de la biodiversité entre jardiniers et professionnels
  • MAP POLLEN : géolocaliser les pollens allergisants

Mobilité durable

  • OUIHOP : l’auto-stop connecté pour les courtes distances
  • RIDYGO : le covoiturage pour les trajets quotidiens
  • VELOCOMOTION : la location de vélos en ligne en toute simplicité
  • CHARGEMAP : la carte des bornes de recharge pour voitures électriques
  • CITODI : pour des livraisons plus rapides et plus propres
  • ELO : la plateforme digitale dédiée au partage de vélos électriques
  • K-RYOLE : la remorque électrique intelligente
  • MOBI-LISE : connaître et planifier les transports sur un territoire
  • MY TAYO : et si vous partagiez aussi les trajets vers vos événements professionnels ?
  • OKAYBUS : en un clic, bougez et voyagez en bus Gestion des déchets et économie circulaire
  • BELLE ENERGIE : le 1er comparateur de produits éco-responsables
  • ECOSEC : pour un compostage 2.0
  • MATABASE : quand l’open data appuie l’essor des filières de matériaux biosourcés
  • SELIGO : pour un compostage 2.0
  • SGP : quand innovation rime avec dépollution des gaz de biomasse
  • UPCYCLEA : une « éco-matériauthèque » pour recenser les produits recyclables

Protection de la santé et de l’environnement

  • SCAN EAT : le scanner portable pour détecter les pesticides dans les fruits et légumes
  • ATMOTRACK : la surveillance de la qualité de l’air en temps réel
  • GREEN SHIELD : la technologie comme alternative aux pesticides
  • ICO BY ONDILO : pour que la piscine reste un jeu d’enfant
  • IOT4REUSE : des objets connectés pour l’agriculture et la qualité de l’eau

Prévention des risques