Finalcad perce dans le bâtiment numérique et lève 18 M€

Print Friendly, PDF & Email

finalcad_devices

Bien partie pour participer à l’énorme chantier de la numérisation dans la construction, Finalcad vient de lever 20 M$ (17,8 M€) auprès des fonds Aster Capital, Serena Capital et CapHorn Invest. « Le bâtiment est l’un des secteurs les moins numérisés. Ce que propose cette société basée à Gometz-la-Ville (Essonne) est en quelque sorte le “last mile” du Building information modeling (BIM) », estime Fabio Lancellotti, associé d’Aster Capital et responsable de cet investissement.

Le “BIM” en version chantier

Le BIM trouve en effet sa source dans les bureaux d’études, qui travaillent désormais sur des maquettes numérisées, mais s’étend aussi au suivi de chantier. C’est le créneau occupé par ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.