Pourquoi Enerfip et Lumo font « liker » les projets

Print Friendly, PDF & Email

Opposition_au_projet_éolien_de_Saulnot_-_01A l’heure ou certains projets éoliens rencontrent une opposition vigoureuse, les plates-formes de financement participatif dédiées aux énergies renouvelables vont-elles voir leur vocation évoluer et devenir avant tout des vecteurs d’information et de promotion auprès du public ? Les initiatives récentes de Lumo et d’Enerfip pourraient le laisser penser. Le premier propose ainsi en ce moment de découvrir et de liker quatre projets photovoltaïques et un projet hydroélectrique en développement.

Son jeune concurrent Enerfip va faire de même pour la Compagnie du Vent sur 12 MW solaires à la Montane Sud en Corrèze. Et il vient surtout de lancer une campagne d’information sur EolMed,  ...

Article précédentFort coup d’accélérateur chez Cityscoot
Article suivantLa forêt française source d’innovations et d’investissements