L’ESG progresse dans le non coté

Print Friendly, PDF & Email

RSELes fonds d’investissement dans les entreprises françaises non cotées se préoccupent de l’impact de leur activité sur la société et sur l’environnement, si l’on en croit le troisième rapport annuel que l’Afic (Association française des investisseurs pour la croissance) consacre à la question, en partenariat avec Deloitte et Reporting 21. Sur les 279 membres de l’association, 68 sociétés de gestion de private equity, actionnaires de 300 entreprises soit 228 000 employés, ont contribué à cette édition de l’enquête ESG (environnement, social, gouvernance, autre appellation de la RSE), contre 69 participants l’année dernière et 53 lors de la première version en 2013.

Des pros de l’ESG embauchés

Plus de 80% de ces 68 répondants déclarent avoir une politique extra-financière formalisée et 34% ont embauché un collaborateur à temps plein pour la mettre en œuvre, ce qui est une vraie nouveauté ...