Un nouveau président pour Chimie du végétal

Print Friendly, PDF & Email
François Monnet (Crédit : association Chimie du végétal)
François Monnet (Crédit : association Chimie du végétal)

François Monnet vient d’être élu pour trois à la présidence de l’association Chimie du végétal, en remplacement de Christophe Rupp-Dahlem qui occupait cette fonction depuis 2008.

Ce diplômé de l’Ecole polytechnique, titulaire d’une thèse de docteur ingénieur en physique nucléaire et d’un master en intelligence artificielle (Paris XI Orsay), a fait toute sa carrière au sein du groupe Solvay. Après différents postes opérationnels en France et en Italie, il s’occupe, à partir de 2006, d’activités de recherche corporate. Il a notamment développé les activités « technologies émergentes » et plus particulièrement la chimie du renouvelable, domaine sur lequel il concentre son action à partir de 2012.

Il est par ailleurs membre de l’advisory board du Green Seed Fund de Sofinnova (Paris) et du comité de pilotage stratégique du défi « Renouveau industriel » de l’Agence nationale de la recherche en France (ANR).

Au sein du bureau de l’association, François Monnet sera entouré de deux vice-présidents : Camille Burel (Roquette) et Thierry Stadler (pôle de compétitivité Industries & agro-ressources).

Créée fin 2007 sous l’impulsion de chimistes et d’agro-industriels, l’association Chimie du végétal cherche à favoriser l’accélération du développement industriel de la chimie du végétal en France. Elle réunit des entreprises de l’amont et l’aval de la filière : entreprises de la chimie, de l’agro-industrie et des industries aval, pôles de compétitivité et organismes professionnels.