PV+stockage dans les ZNI : Finergreen passe les résultats à la loupe

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Mis à jour le 14 juin 2016

Les résultats de l’appel d’offres solaire dédié aux installations avec stockage, dévoilés le week-end dernier, révèlent une belle progression depuis CRE1 où 17 projets (59,5 MW) classés dans la sous-famille n°5 avaient été sélectionnés (avant d’obtenir un délai d’un an pour la construction).

Coûts et surcoûts

La principale différence avec les 33 projets (52 MW) tout juste sélectionnés est le prix : 204 €/MWh en pondéré, soit une division par plus de deux en quatre ans (440€/MWh), sachant que certains candidats sont même descendus jusqu’à 140 €/MWh. Pour mémoire, le prix composait 50% de la note attribuée.

Par ailleurs, le coût de production moyen de l’électricité dans ces territoires est de 225€/MWh selon la CRE, ce qui signifie que le solaire avec stockage est désormais compétitif par rapport aux moyens de production thermiques, qui composent la majeure partie du mix électrique de ces territoires. A la clé : des économies de CSPE pour la collectivité !

Par rapport à des solutions photovoltaïques sans stockage, le surcoût reste tout de même de 114% en toiture et 50% sur bâti, souligne le cabinet Finergreen, en s’appuyant sur les résultats de l’AO CRE3, dévoilés en décembre 2015.

Liste principale et liste complémentaire 

Pour la première fois une liste « complémentaire » de 6 projets – et 13,44 MW installés – a été publiée sans que les lauréats sachent vraiment à quoi s’en tenir. Selon le président d’Enerplan, Daniel Bour, elle devrait être activée dans le cas ou des lauréats de la liste principale abandonneraient leur projet.

Résultat : le palmarès pourrait évoluer. Pour l’heure, c’est Corsica Sole, Urbasolar et Tenesol qui composent le Top 3. Mais Albioma et Générale du Solaire comptent respectivement 6,49 et 4,99 MW de projets en liste complémentaire.

RepèreAppel d’offres PV + stockage : les palmarès – Juin 2016

Acteurs nationaux et acteurs locaux 

10 lauréats (dont une entreprise non identifiée) se partagent les 52 MW de l’appel d’offres. Selon l’analyse de Finergreen, ce sont essentiellement des développeurs nationaux qui se taillent la part du lion. Exception faite de Corsica Sole, qui remporte plus de 20% du volume alloué, 7 acteurs sur les 9 identifiés sont d’envergure nationale, voire internationale. Ils emportent un total de 38,6 MW, soit 75% de la puissance allouée.

Des acteurs comme Urbasolar sont cependant passés par des partenaires locaux (JV/partenariats) : Systeko (Martinique) et Ravate (La Réunion). Albioma et Tenesol sont également très implantés dans les territoires ultra-marins via des filiales ou des bureaux.

Lors de CRE1, Corsica Sole, Tenesol, Alinea Solar, Albioma et Urbasolar avaient déjà remporté un ou plusieurs projets PV+stockage. En revanche, d’autres lauréats de 2012 – Akuo Energy, Langa Solar ou EDF EN – ne figurent pas dans la liste de 2016.

  • Voir l’analyse de Finergreen ci-dessous ou ici (PDF) :