Hydrolien : pour DCNS, le seuil de rentabilité est à 300 MW 

Print Friendly, PDF & Email
Immersion de la deuxième hydrolienne, OpenHydro à Paimpol Bréhat
Immersion de la deuxième hydrolienne OpenHydro sur le site d’essais en mer de Paimpol-Bréhat (Crédit : DCNS)

Le groupe DCNS souhaite développer un projet de 300 MW – au moins – sur la zone du raz Blanchard dans le cadre de l’appel d’offres commercial hydrolien, récemment annoncé par la ministre de l’Environnement. C’est « très étroitement en contact avec le groupe » que Ségolène Royal a décidé d’accélérer le processus de la compétition, selon ses propres déclarations, mais le détail de l’appel d’offres n’est pas encore connu.

Objectif : 1 Md€ de CA et 25% de part de marché 

Impliqué ...