Éolien flottant : Windfloat a produit 17 GWh d’électricité en cinq ans

Print Friendly, PDF & Email

windfloat-dimension

Après cinq ans d’expérimentation, la campagne de test s’achève sur une note très positive pour le projet portugais Windfloat. L’éolienne – une turbine Vestas de 2 MW installée depuis octobre 2011 à 5 km d’Aguçadoura – va être libérée de ses quatre câbles puis remorquée jusqu’à terre pour un examen complet. La prochaine étape – la construction d’une ferme de trois unités de 5-8 MW – est déjà bien avancée.

Pendant cinq ans, la structure de 3000 tonnes a affronté les caprices de l’océan Atlantique et notamment des vagues de plus de 17 mètres ou des rafales de vent à plus de 110 km/h. Elle a malgré tout « atteint, voire surpassé les attentes » ...

de Windplus – la joint-venture regroupant le portugais EDP Renováveis, l’espagnol Repsol et l’américain Principle Power (fondé par deux Français). En tout, la turbine a délivré 17 GWh au réseau portugais.

Engie dans la boucle

La prochaine étape vise l’installation d’ici à 2018 d’un parc pré-commercial de près de 25 MW au large de Viana do Castelo, à l’extrême nord du Portugal. Le projet, sélectionné lors de l’appel d’offres européen NER300, est porté par un consortium européen, récemment rejoint par Engie (20%) et regroupant Mitsubishi (20%), Chiyoda (20%), EDP Renewables (19,4%), Repsol (19,4%) et Principle Power (1,2%).

La technologie de flotteur, développée par Principle Power, a par ailleurs été sélectionnée par Engie dans le cadre de sa candidature pour l’appel à projets en France, clôturé le 4 avril dernier.