Foxconn prêt à relancer les investissements solaires de Sharp

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Foxconn)
(Crédit : Foxconn)

Fin du mystère autour de la poursuite ou de l’arrêt des activités dans l’énergie solaire de Sharp. L’entreprise japonaise, spécialisée dans le développement et la fabrication de technologies LCD et solaires, est l’une des premières à avoir travaillé sur l’élaboration de cellules photovoltaïques, dès les années 60. Au moment de son rachat par le Taïwanais Foxconn il y a quelques semaines, l’avenir de l’activité solaire a été posé. Le président du groupe, Terry Gou, vient d’y répondre.

Préserver la marque tout en la renforçant

Dans ...

une lettre adressée aux employés de Sharp, le 23 mai dernier, il a expliqué : « nous sommes déterminés à investir massivement et activement à l’avenir. Nous allons prendre des décisions et faire tout notre possible pour rendre à l’entreprise son statut de leader mondial dans le solaire à nouveau ». S’il ne donne aucune information quant aux objectifs de production ou sur la somme investie, il précise cependant qu’il va continuer à préserver la marque Sharp et même la renforcer.

Une production tombée à 500 MW

Foxconn, dont le secteur d’activité principal est la fabrication de produits électroniques, est aussi une des plus grosses sociétés à l’exportation en Asie. Depuis quelques années, comme d’autres sociétés en Chine ou à Taïwan, elle se tourne vers le développement de l’énergie solaire et investit pour augmenter sa capacité de production. En 2012, moins d’un an après son arrivée sur le marché solaire, l’entreprise annonçait un objectif délirant de 10 GW de capacité annuelle…

Dans le même temps, l’entreprise Sharp et sa filiale Sharp Solar ne sont pas parvenues à s’aligner sur la concurrence, subissant les baisses de prix successives des cellules. Sa production annuelle plafonne aujourd’hui à 500 MW. En 2010, le groupe avait pourtant ouvert une usine à Osaka en mesure d’atteindre 1 GW de capacité annuelle, sans compter des investissements en Europe, et notamment au Royaume-Uni.

Aucun objectif de production

C’est une entreprise au bord de la faillite que Foxconn vient de récupérer, mais aussi une entreprise disposant d’un vécu important dans le domaine du solaire, d’un réseau industriel – notamment des usines de production en Chine – et de brevets. Le coup parfait sur le papier pour Foxconn, dans son objectif d’atteindre une production de 10 GW et de s’étendre sur une grande partie de l’Asie. Le groupe lorgne notamment sur l’Inde où il s’est associé avec Bharti autour d’un investissement de 20 milliards d’euros.

Sharp devrait donc profiter de de la puissance financière de son nouvel actionnaire pour relancer ses investissements et (peut-être) retrouver sa compétitivité d’antan.

Nicolas Debry