Armorgreen boucle un beau projet de méthanisation, sur fond de blocage de la filière

Print Friendly, PDF & Email
Vue d'artiste (Crédit : Armorgreen)
Vue d’artiste
(Crédit : Armorgreen)

Le spécialiste breton des énergies renouvelables annonce le bouclage financier, avec le soutien du cabinet Finergreen, d’un important projet de méthanisation, à Hourtin en Gironde. Ce projet « idéal » doit être mis en service d’ici la fin de l’année. Dans le même temps, Armorgreen s’inquiète du blocage de la filière depuis au moins six mois, provoqué par la revalorisation annoncée mais toujours pas effective du tarif de rachat pour les nouvelles installations de méthanisation (< 500 kW).

Repère : Méthanisation : « une installation sur deux est en difficulté » – Décembre 2015

Le projet Medoc Energies, portée par la filiale d’Armorgreen AEB Methafrance, valorisera environ 65 tonnes de déchets végétaux par an, provenant majoritairement de l’exploitation agricole voisine, le Domaine Saint Jean (actionnaire majoritaire de la société de projet). Deux autres exploitations céréalières, ainsi qu’une cave coopérative et un élevage porcin fourniront également des déchets végétaux, du marc de raisin et du lisier. L’unité produira en cogénération 11,3 MWh d’électricité et 11,8 MWh de chaleur par an. Une unité de compostage utilisera le digestat obtenu. Une partie (29 000 m3 ) sera épandue et le reste (environ 5 800 tonnes par an) sera séché pour être commercialisé. « 6,5 emplois ont déjà été créés pour assurer la maintenance de l’unité », commente Armorgreen dans un communiqué.

Finergreen assure la structuration du projet

« C’est un peu le projet idéal », commente Franck Gosselin, directeur général d’Armorgreen. De par sa taille importante, cette unité sera aisément rentable, ce qui n’est pas toujours le cas des unités plus petites ». Medoc Energies bénéficiera d’un tarif d’achat de 16,5 c€/kWh. Le tarif d’achat pour les installations existantes/avancées à été revalorisé de 10% mais Armorgreen ne sait pas encore si cette nouvelle version lui sera appliquée.

Tout n’a pas été rose pour autant puisque le développeur a ...

Article précédentSuccès pour l’IPO du breton Kerlink
Article suivantL’agenda du Green Business