SunEdison en faillite

Print Friendly, PDF & Email

SunEdisonLe fabricant de panneaux solaires et développeur américain SunEdison vient de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, dans l’Etat de New York. Ses deux holdings de projets cotées en Bourse, les yieldcos TerraForm Power et TerraForm Global, échappent à la procédure. SunEdison annonce disposer d’un prêt de 300 millions de dollars pour assurer son fonctionnement au quotidien pendant sa restructuration sous tutelle judiciaire.

Son fondateur ...

et président Ahmad Chatila a estimé dans un communiqué que ce redressement judiciaire allait permettre de « rééquilibrer la balance des paiements, de réduire la dette de la société et de la relancer en se concentrant sur ses atouts essentiels ». La société a mis en place une hot line téléphonique et un site web pour répondre aux questions des clients et des investisseurs.

Les yeux plus gros que le ventre

La descente aux enfers de cette société pionnière et leader du photovoltaïque a commencé l’année dernière avec l’acquisition de Vivint Solar, qui a mis la dette de SunEdison en orbite et a été sanctionnée de plus en plus durement en Bourse. Le développeur paie aussi une politique commerciale  agressive, y compris sur les appels d’offres dans les pays émergents.

Le placement en redressement judiciaire ne signifie pas nécessairement la disparition de la société mais peut au contraire lui permettre de rebondir, si elle parvient à préserver suffisamment d’actifs de l’appétit des repreneurs à vil prix et à retrouver la confiance d’investisseurs.