Dialogue de sourds sur la mesure de l’impact à long terme des hydroliennes

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr/ Vincent)
(Crédit : Flickr/ Vincent)

Un avis rendu le 6 avril dernier par l’Autorité environnementale (AE) formule plusieurs critiques à l’égard des deux projets de fermes hydroliennes pilotes du raz Blanchard, situé entre la pointe ouest du cap de la Hague (Manche) et l’île anglo-normande d’Aurigny, en zone Natura 2000. Ces projets sont portés par Futures Energies raz Blanchard, filiale d’Engie et Normandie Hydro SAS, filiale d’EDF Energies nouvelles, tous deux lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) de l’Ademe en décembre 2014.

Un suivi environnemental plus poussé

Les deux entreprises se voient reprocher par l’instance consultative du Commissariat général au développement durable l’insuffisance de ...