Senvion retente la Bourse, à prix soldé

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Senvion)
(Crédit : Senvion)

Un pas en avant,  un pas en arrière… Quelques jours après l’annonce du retrait de son projet d’IPO, Senvion (ex-Repower) retente sa chance mais avec des ambitions sérieusement revues à la baisse. Le fabricant de turbines éoliennes, détenu depuis un an par les fonds d’investissement Centerbridge Partners et Arpwood Capital, compte désormais céder un maximum de 28,5% de son capital à un prix unitaire compris entre 15,50 et 17 euros.

Dans ...

la version initiale, la société avait annoncé la cession, via un placement privé auprès d’institutionnels, de 46% de son capital (maximum) dans une fourchette de prix située entre 20 et 23,50 euros, avant une entrée à la Bourse de Francfort. Ce qui correspondait à une valorisation d’ensemble de l’ordre de 1,30 à 1,53 Md€. Arguant de conditions de marché trop volatiles – et plus sûrement d’un manque d’enthousiasme des investisseurs devant les conditions proposées – , le groupe avait fait machine arrière le 16 mars, deux jours avant la date prévue pour la première cotation.

Dans le cadre de la nouvelle offre, 18 687 500 actions sont proposées à la vente. En cas de succès, les actionnaires pourraient récupérer entre 290 et 318 M€, la moitié de l’objectif initial. La première cotation est prévue pour le 23 mars.

Senvion a réalisé un chiffre d’affaires de 2,14 Mds€ en 2015, contre 1,8 Md€ sur l’exercice précédent. L’Ebitda ressort à 210 M€. Le groupe a construit et installé plus de 6 600 turbines dans une douzaine de pays en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Chine.