[Dossier stockage] Le marché français limité aux ZNI [2/3]

Print Friendly, PDF & Email

stockage-nrj2ème volet de notre dossier consacré au stockage d’énergie : après le boom du marché à l’international, gros plan sur la France, qui reste à l’écart du mouvement, à l’exception de l’outre-mer où les projets devraient se multiplier.

Le dispositif reste onéreux

« Pour l’instant et à l’exception de l’outre-mer, le stockage est un sujet d’export pour les entreprises françaises, tranche Michael Salomon, fondateur du cabinet spécialisé Clean Horizon. Pour obtenir un « LCOE » correct (levelized cost of energy, somme actualisée des coûts énergétiques globaux) sur le marché français, le prix des panneaux photovoltaïques et celui des batteries doit encore diminuer. Mais un prix plus élevé du carbone pourrait accélérer le mouvement ».

Selon ...

Article précédentCoups de pouce pour le financement participatif
Article suivant[Exclusif] Repère : résultats 2015 des principaux développeurs/exploitants d’EnR français