Benoolend se lance dans le crowdfunding dédié aux EnR africaines

Print Friendly, PDF & Email
(Source : Benoolend)
Benoolend a été primée par les Trophées ENEA, Audacity Award et le Pôle Finance Innovation.

La jeune société d’ingénierie financière Benoolend va ajouter une corde à son arc. Elle va en effet lancer, d’ici fin mars, une plateforme de crowdfunding. Cette  ...

Fintech fondée en mai 2015 et basée à Bordeaux, dans la pépinière d’entreprises sociales et solidaires Darwin, se focalise sur le solaire photovoltaïque hors-réseau en Afrique.

La démarche de Benoolend ? « Proposer des services tout au long de la chaîne de développement et de réalisation des projets, en vue de les structurer et de les rendre financièrement viables », explique Bubacar Diallo, président fondateur de cette start-up de 5 personnes qui mise sur une approche financière intégrée : aiguiller le business model et valider l’adéquation sociale, assurer la coordination avec les divers partenaires, structurer la levée de fonds et trouver des financeurs appropriés.

Côté crowdfunding, 3 projets sont déjà dans les tuyaux – l’objectif pour 2016 étant fixé à 10 environ – et concernent un seul et même fabricant de kits solaires autonomes, basé au Sénégal. Benoolend va ainsi accompagner le financement de ses trois modèles : une lampe low cost, un kit lumière-recharge pour téléphone-télévision et un système de prépaiement en ligne des consommations énergétiques. « Ce fabricant est l’un des rares à fabriquer en local, son centre d’assemblage se trouvant au Sénégal, et sa démarche est différente : il s’intéresse à la capacité de paiement du client et ne produit qu’ensuite », détaille Bubacar Diallo. L’objectif est de commencer à produire à l’automne prochain et de sortir 9 000 pièces par an.

Une autre activité avec une ONG

Si ces kits sont destinés au Sénégal et aux pays voisins, Benoolend espère qu’ils équiperont également les villages togolais de son autre projet en cours, mené dans le cadre de son activité principale d’ingénierie financière. En effet, l’entreprise travaille avec l’ONG togolaise Entreprises Territoires et Développement (ETD) pour favoriser l’électrification rurale, avec un accent sur les coopératives agricoles du secteur riz et soja. « ETD a une interface locale forte et est présente dans 85 villages : nous allons accompagner le financement du solaire off-grid dans 5 ou 10 villages, dans un premier temps », indique Bubacar Diallo. Si la levée de fonds classique est prévue pour l’automne – auprès d’entreprises, institutions ou family offices européens – , le projet pourra par ailleurs, à la marge, bénéficier du crowdfunding. 

Carte TOGO
Carte du Togo

Pour ce qui est de l’aspect technologique, Benoolend mise sur les diverses solutions photovoltaïques, du kit au mini-grid en passant par le kiosque solaire. « Au Togo, globalement, deux types de solutions seront développés, dont le kiosque, c’est-à-dire un bâtiment ou container équipé d’une installation solaire, le plus souvent de 3 à 6 kW », précise Bubacar Diallo. Outre cet équipement, qui permet par exemple de recharger un portable ou mettre un frigo à disposition, il y aura des kits individuels. « Ces derniers concerneront les quelques foyers qui font partie du village mais sont isolés », poursuit le dirigeant.

Réaliste avec le crowdfunding

« Nous ne croyons pas à du 100% crowdfunding », confie Bubacar Diallo, passé de la finance traditionnelle – HSBC notamment – à la finance alternative pour cause d’utilité sociale. Selon cet expert en structuration de projets de financement à l’international, les montants ne sont pas seuls en cause. « Sur la plateforme, les projets tourneront autour de 40 K€, mais ce n’est pas qu’une question de volume : il s’agit de bien accompagner les projets », conclut-il.

L’entreprise n’a pas encore réalisé de chiffre d’affaires et affirme ne pas avoir arrêté ses objectifs pour 2016.