Baromètre : 604 M€ investis par les fonds dans les cleantech en France en 2015

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Record battu ! Les fonds d’investissement ont apporté 604 M€ aux sociétés françaises des cleantech en 2015, selon le baromètre des levées de fonds du Club Cleantech de l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic), réalisé avec les données de GreenUnivers en partenariat avec EY (voir la méthodologie en fin d’article). Depuis la création de ce baromètre en 2010, jamais le cap des 500 M€ investis dans une année n’avait été dépassé. Un beau symbole l’année de l’adoption de la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte et du succès de la Cop21 de Paris.

Afic 2015 montants investis
(Source : GreenUnivers)

Certes ce montant doit beaucoup à BlaBlaCar, la star du covoiturage longue distance qui à elle seule a collecté 177 M€ l’année dernière. Mais cette opération est aussi le signe qu’une cleantech tricolore peut se développer, conquérir des marchés à l’international, créer des emplois et intégrer le club des licornes, ces sociétés technologiques valorisées à plus d’1 milliard d’euros.

Au total, 79 opérations ont été recensées en 2015, légèrement moins que les 86 de 2014.

Ce baromètre montre que les fonds d’investissement (corporate, spécialistes ou généralistes) restent les premiers financeurs des cleantech. Ils contribuent pour plus de la moitié au total des sommes levées par les entreprises françaises du secteur qui a atteint plus de 1,1 Md€ en 2015 toutes sources confondues (Bourse, industriels, fonds d’investissement, financement participatif…), selon le bilan de GreenUnivers.

Repère :  Consulter notre bilan exclusif des levées de fonds réalisées par les sociétés françaises des cleantech, secteur par secteur, au 2e semestre 2015 (dossier en 7 volets)

L’efficacité énergétique toujours dynamique

afic 2015 secteurs
(Source : GreenUnivers)

Du côté des secteurs, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.